mercredi 27 novembre 2019

A Cinema List - 33


Chers lecteurs, je reviens avec une nouvelle sélection de films très française puisque je vous parle de quatre long-métrages réalisés dans l'Héxagone, et de seulement un film étranger.

Depuis que j'ai déménagé à Chartres et que le rythme de mes semaines s'est intensifié, je prends peu de temps pour regarder des films, mais je m'efforce tout de même d'emprunter des DVD à la médiathèque car cela m'encourage à découvrir de nouvelles œuvres.

A vrai dire, j'ai une petite télé dans mon studio alors j'ai pris l'habitude de l'allumer pour me "tenir compagnie" et je regarde donc le journal télévisé, des débats ou documentaires en cuisinant ou en mangeant (ou en préparant des documents pour l'école, ce qui n'est pas vraiment un gain de temps, haha). Ma chaîne favorite est Arte parce que j'ai toujours trouvé qu'ils avaient une programmation intéressante, et j'adore l'émission 28 Minutes et sa présentatrice Elisabeth Quin, qui est une personne captivante et inspirante rien que par son allure et son parlé.
Voilà tout pour cet épisode de ma vie ma télé, haha.


PARASITE
Bong Joon-ho, 2019. Comédie noire. Corée du Sud.

Au cinéma, j'adore les thrillers, les grandes maisons d'architecte modernes et luxueuses et les histoires de famille... ça tombe bien, car ce chef d'œuvre récemment récompensé par la Palme d'Or à Cannes combine ces trois éléments avec brio.
Le film est long, toutefois on reste en haleine du début à la fin et on attend avec appréhension le moment où tout va déraper...
Le jeu d'acteur est excellent, le film est ponctué de touches d'ironie et j'ai été particulièrement bouleversée par la critique sociale qui émerge au fil du film, violemment catharsisée à la fin.
Mon premier coup de cœur du mois♥



PRIMAIRE

Hélène Angel, 2016. Comédie dramatique. France.

Second coup de cœur pour cette comédie dramatique qui s'apparente parfois plus à un documentaire tant elle est réaliste ! Malgré ma courte expérience dans les écoles, j'ai reconnu bon nombre de moments comme faisant partie de notre quotidien : les petites phrases et comportements des élèves et des profs,  les situations plus ou moins graves auxquelles on est confrontés... Comme j'ai pu l'entendre dans une interview, la réalisatrice a fait en sorte de retranscrire au maximum le naturel enfantin, mais pas que.
Le film mêle vie privée, familiale et professionnelle d'une enseignante grenobloise bouleversée par le sort d'un élève de son école.
Un film touchant, drôle et enrichissant !


MON FRERE

Julien Abraham, 2019. Drame. France.

 Voilà encore un film français que j'ai trouvé de grande qualité !
D'un puissant réalisme, notamment dans les comportements des jeunes entre eux, j'ai été touchée par ce drame dont la majeure partie se joue dans un "centre éducatif fermé", qui est une sorte de foyer où les mineurs supposés délinquants sont placés temporairement.
La violence, la discrimination, le rejet sont traités sans clichés patauds mais au contraire avec une volonté de dire la vérité tout en donnant espoir.




LA LUTTE DES CLASSES

Michel Leclerc, 2019. Comédie dramatique. France.

 Second film sur l'école de cette sélection (voyez à quel point je n'arrive pas à me sortir la tête de mon travail, même chez moi et en vacances haha !), cette fois beaucoup plus comique mais aussi beaucoup moins réaliste. La Lutte des Classes est un énième film français qui joue sur les clichés sociaux et racistes de notre pays, et cette fois on retrouve une ex-fille de cité d'origine arabe, avocate, qui sort avec un "bobo" français, batteur dans un groupe de punk rock militant.
J'ai été quelque peu dérangée par le jeu d'acteur et les situations qui manquaient de naturel et de crédibilité.
Les sujets abordés sont de véritables questions de société, par exemple : comment palier le racisme entre élèves et éviter le harcèlement scolaire ? Comment créer un lien entre des cultures très différentes ? Hélas je trouve qu'ils sont traités de façon lourde, redondante et sans y apporter de solution, de réelle proposition.


BELLE EPINE


Belle Epine est un film intéressant, touchant et beau, mais pourquoi créer une atmosphère si lourde et triste du début à la fin, qui vous plombe le moral ?
Je crois que cette phrase résume assez bien mon avis sur le film, emprunté au hasard à la médiathèque alors que je n'en avais jamais entendu parler auparavant.
Je rajouterais tout de même que j'ai apprécié la thématique de la famille qui sous-tend tout le film (la scène du repas de famille avec le cousin, très théâtral, est excellente), mais j'aurais aimé qu'elle soit plus développée, peut-être pour apporter quelques réponses.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Feel free to share your opinion about this post or ask me anything !
I'll be glad to answer and have a look at your blog ;) xx