mardi 9 juillet 2019

A Cinema List - 30


Jim Williams - Raw

   Je reviens avec une nouvelle sélection de films dont un court-métrage (je n'en vois pas souvent) et je peux être fière de vous présenter 6 films dont j'ai emprunté le DVD à la médiathèque et donc pas regardé en streaming ou téléchargés illégalement, hihihi.
Autre petite victoire chauvine : sur six films, quatre sont français !
En revanche, les réalisatrices sont toujours minoritaires dans mes listes, ce qui est assez triste - mais je ne choisis pas les films en fonction de ce paramètre. Le faites-vous (entre autres paramètres) ?

J'espère que cette liste vous inspirera une soirée cinéma - j'attends avec impatience de lire vos avis et suggestions ! ♥

Total de films vus : 6
Nationalités : France (4), Etats-Unis (1), Belgique (1), Japon (1)
Supports : DVD (6)
5 réalisateurs, 1 réalisatrice

PREMIÈRE ANNÉE
Thomas Lilti, 2018. Comédie dramatique. France.

J'ai adoré ce film qui est en quelque sorte la préquelle de Hippocrate, sorti plus tôt, et dont je vous parlait ici.
Ce duo d'étudiants en première année de médecine m'a totalement convaincue et c'était chouette de retrouver le nonchalant Vincent Lacoste dans ce rôle d'étudiant acharné. Une belle histoire d'amitié et de détermination qui m'a fait rire et qui m'a émue.

I very much enjoyed this prequel of Hippocrate, which I wrote about in this post
These two medical school students show their determination in becoming doctors in subtly funny and touching film about the dreadful first year.
A story about friendship, courage and ambition.



AVANT QUE DE TOUT PERDRE
Xavier Legrand, 2013. Drame familial. France.

Un court-métrage percutant et bouleversant, sorte de préquelle à Jusqu'à la Garde, que j'avais trouvé très réussi, tout aussi émouvant. Xavier Legrand réussit en quelques minutes à créer un climax et à faire battre le cœur du spectateur : j'étais plongée auprès des personnages.
Le jeu d'acteur est époustouflant de sincérité, notamment celui des parents et du fils.

This short-film, which is a kind of prequel to Custodyis as powerful and moving as the long version of this story : a woman trying to protect herself and her children from a violent father and husband.
The performance is impressively sincere, particularly the little boy's and the parents'.




BOWLING FOR COLUMBINE

Michael Moore, 2002. Documentaire. Etats-Unis.

J'ai toujours eu une sorte de fascination morbide pour la tuerie de Columbine et les fusillades en milieu scolaire, sûrement par peur que ce genre d'attentat puisse arriver en France mais aussi parce qu'elle représente l'absurdité de la société américaine. J'ai lu énormément d'articles à ce sujet, en cherchant à comprendre pourquoi, comment... 
Après tant d'années, j'ai enfin regardé le plus célèbre documentaire qui lui est dédié, documentaire qui s'interroge plus largement sur les armes aux Etats-Unis, non sans cynisme et émotion, sujet de fierté mais aussi tabou, lorsque Michael Moore pointe ses contradictions.
Au final, on se sent révolté parce que ce documentaire met en exergue une réalité qui est toujours saillante aujourd'hui et qui ne semble pas près d'évoluer positivement.

After many years reading about the Columbine shootings and the numerous school massacres in the United-States, I finally watched this cynical and moving documentary which questions the presence of fire arms in this country.
I can only feel outraged to see that the reality shown in this film is still topical today.



GRAVE
Julia Ducourneau, 2017. Drame horrifique. France-Belgique.

   J'avais une grande appréhension quant à ce film qui a beaucoup fait parler car je savais quel en était le sujet (qui n'est pas dévoilé dans le synopsis). Dès la première scène mon ventre s'est noué et tout au long du film j'ai hésité à arrêter parce que j'avais peur d'être trop choquée, haha. Finalement, j'ai tenu bon et je ne regrette pas. Certes, le film se montre violent psychologiquement parlant, cru et cruel, mais il reste subtil et joue avec nos émotions du début à la fin, de par des regards, des musiques, des corps. J'ai d'ailleurs choisi la bande-son terrifiante de ce film pour illustrer l'article.
C'était assez déconcertant de regarder ce film sur une première année de fac de vétérinaire après avoir vu Première Année, haha.

Crude, cruel and morally violent, this film worked like a thriller on me : I felt tense all along. The bodies, the eyes, the music subtly plays with our feelings from the first scene to the end. 
I was scared of being shocked before I watched it, since I knew what it was about, but in the end I greatly recommand to watch this film unless you're hematophobic.




NOTRE PETITE SŒUR
Hirokazu Kore-eda, 2015. Drame familial. Japon.

Encore un beau film tout en douceur et subtilités de ce réalisateur japonais dont j'ai déjà vu plusieurs films (Air Doll, Still Walking, Une Affaire de Famille). J'ai été très touchée par la relation qui lie ces quatre sœurs, leur évolution, en revanche j'ai été un peu frustrée de ne pas en apprendre plus sur le passé de leur famille

Another soft and subtil film by this japanese director whom work I really appreciate. I was touched by these four sister's relationship and evolution, though it felt a bit frustrating not to learn more about their family's past.



UN PEUPLE ET SON ROI
Pierre Schoeller, 2018. Drame historique. France.

La Révolution Française étant une période qui m'a toujours intéressée, j'avais hâte de découvrir cette nouvelle adaptation du plus célèbre fait de notre Histoire. Comme son titre le suggère, ce film se focalise sur la Révolution vécue par le peuple et donc la diffusion des idées de liberté, d'égalité et de fraternité en son sein.
C'était un beau film qui, selon moi, apporte un point de vue différent et instructif sur cette période. Néanmoins je n'ai pas trouvé le jeu d'acteur toujours très juste et j'ai eu du mal avec les chansons entonnées par les personnages à plusieurs reprises.
J'ai particulièrement apprécié les scènes regroupant les députés, avec un Robespierre charismatique et éloquent joué par Louis Garrel (je l'ai trouvé brillant) et un long passage dédié au vote pour ou contre la mort du roi (je ne savais même pas que la décision avait été prise ainsi).

An instructive and different point of view about the French Revolution, which is for once shown from the People's perspective. Less glamour fore more heroism and realism
I particularly enjoyed the scenes with the deputies and the eloquent Robespierre, starred by the brilliant Louis Garrel.



vendredi 5 juillet 2019

Pink Monochrome



   Ce mois-ci au sein du groupe Fashion Oddity, le thème de l'Oddity Challenge était "monochrome".
J'ai de suite hésité entre un monochrome de bleu ou de rose, mes deux couleurs préférées, mais ayant plus d'accessoires roses que bleu, c'est le rose qui l'a emporté !
J'ai donc sorti mes nœuds pour orner mes cheveux coiffés en macarons, un tee-shirt basique, une jupe en velours côtelé et boutonnée et mon sac à main flamands roses pour enfant dont la bandoulière est toute usée.
Les boucles d'oreilles ont été faites par ma cousine, qui me les a offertes à Noël (et je trouve ça trop ça trop chouette♥).
Au final, il ne manquait que les chaussures roses, et peut-être des ongles vernis pour jouer le total look jusqu'au bout ? Mais cela fait des mois que je ne mets pas de vernis et mes ongles restent en bonne santé...

Si vous aviez participé, quelle couleur auriez-vous choisie pour votre look monochrome ? 

Merci à mon amie Fanny pour les photos, prises lors de sa venue à Orléans♥

Like every month the Fashion Oddity crew, in which I'm in, had to vote for a theme for our Oddity Challenge, and this time we went for "monochrome". 
At first I tried to create a blue monochrome but since I have more pink accessorizes I finally took no risk in presenting this outfit. 
I look like a 4 year-old in this basic tee and buttoned-up corduroy skirt combination, with my sidebuns, bows and flamingo satchel from Zara Kids - and guess what I completely enjoy it, haha.

Which colour would you have chosen for a monochrome outfit ?


Tee - Vintage
Skirt - Zaful
Bag - Zara Kids
Earrings - Handmade gift♥
Hair bows - H&M
Sunnies - Môa

mardi 2 juillet 2019

Good News From June


Mon mois de juin en résumé (parce qu'il fait trop chaud pour écrire bien) :

- je suis allée chez l'ophtalmologiste pour un petit souci de vertiges et en fait j'en suis ressortie avec une ordonnance pour des lunettes de vue, ce qui était totalement inattendu ! Au final mes vertiges étaient dus à un manque d'hydratation et j'ai donc appris que j'étais toujours astigmate et que non, ce n'était pas normal de voir tout flou les écritures de loin 🤓

- j'ai porté mes lunettes pour le second oral du CRPE... et j'ai été ADMISE au concours ! Ne cherchez pas plus loin, c'est grâce aux lunettes.

- j'ai aussi passé le CAPES d'Anglais et je n'ai jamais eu aussi honte de parler anglais face à des gens que lors de mon premier oral : non, passer un oral d'anglais c'est pas pareil que de briller par son accent faussement britannique après cinq verres de vin face à des rugbymen anglais dans un bar bordelais à 2h du mat 🙈

- mon roman préféré, Lolita, était à l'honneur dans les deux sujets que j'ai eus au CAPES alors vous imaginez le bonheur que ça a été pour moi de pouvoir en parler au jury, hihihi ♥

- à deux jours des résultats du CRPE, j'ai contracté un zona sur le ventre : même mon corps ne croyait pas en moi, haha. Ça m'a démangé et c'était moche, mais heureusement, rien de grave.

- apprendre que j'allais pouvoir devenir professeur des écoles était l'une des plus belles nouvelles de ma vie, et son annonce auprès de mes parents et de tous mes proches était un moment tellement gratifiant ! Oui, j'ai pleuré de joie !

- j'ai aussi pleuré (mais pas de joie) quand j'ai appris mon affectation départementale... Je vous en parlerai plus tard, parce qu'actuellement je ne sais pas exactement où je serai envoyée en stage à la rentrée.

- pour finir, j'ai passé un weekend au Mans avec mes amies Sybille et Marion, puisque cette dernière nous y avait invitées afin de découvrir la ville et faire de belles photos : c'était génial malgré la chaleur parfois étouffante ! ♥ Je partagerai toutes les photos de ce séjour dans un article dédié ;)

Et pour vous, il était comment ce mois de juin ?


J'attire votre attention sur le fait que j'ai préparé moi-même cette tarte tomate-chèvre-courgettes, et si elle n'est pas très belle, elle était très bonne !

Look casual de quand il faisait pas très beau :
Une belle assiette de spaghettis aux tomates jaunes, basilic et mozzarella di Bufala Campana


|| FEUILLETTE ||
C'est dans une petite ville voisine d'Orléans, Saint-Jean-de-la-Ruelle, que nous avons découvert cette boulangerie pâtisserie qui offre un superbe espace de restauration sur place, chaleureux, rétro et élégant. Nous y avons dégusté de très bonnes pâtisseries tout en parcourant la bibliothèque fournie et variée qui se trouvait derrière nous. J'y suis retournée pour du salé ou des viennoiseries, et à chaque fois je me régale.
L'avantage pour les gourmands comme nous, c'est qu'ils sont ouverts du lundi au dimanche ! ;)

Ci-dessus, l'ESPE d'Orléans, où j'ai passé mes épreuves écrites et orales du CRPE.


J'ai testé le burger du mois chez l'Art en Burger et je me suis régalée avec cette composition inspirée de l'Italie : la mozzarella et le pesto avait beaucoup de goût ! Une recette simple mais savoureuse.
Seul bémol de cette adresse : la cuisson des steaks hachés, qui reste trop approximative, le "à point" étant souvent trop cuit malgré nos retours auprès de l'équipe, qui heureusement est toujours souriante et chaleureuse - ça aide à revenir 💁‍♀ !



On est retournés dans notre restaurant préféré d'Orléans pour fêter la fin de mes épreuves (du CRPE ET du CAPES, attention) et je n'ai rien de plus à ajouter : c'était parfait

Petit chat trop mignon qui a paradé sous nos yeux entre les roses de son jardin ♥

Ci-dessus, vous pouvez comparer ma tarte minable avec cette délicieuse pizza tomate courgette basilic faite par mon copain : oui, l'esthétique n'est pas la même 😏

Après avoir appris que j'étais admise au CRPE, j'ai appelé toute ma famille pour leur annoncer... puis j'ai vite réservé une table au Café du Théâtre ! Vous me connaissez, j'aime fêter une bonne nouvelle (ou noyer ma peine) autour d'un bon repas, et j'avais envie de marquer le coup en testant une adresse que je ne connaissais pas encore.
J'ai commandé les pâtes au poulet, chorizo et épinard tandis que mon copain a testé le "burger ouvert" (c'est-à-dire sans chapeau, un concept que je ne connaissais pas). Nous avons été agréablement surpris : nos plats étaient très savoureux et copieux. Concernant mon plat, j'aurais simplement apprécié une petite sauce pour lier le tout. 

Le long des quais de Loire

J'adore pimper la pizza la plus basique de la carte, à 7€ seulement, avec des tomates cerises, de l'artichaut mariné (gros coup de cœur pour la texture et le goût de cet ingrédient, vendu au poids dans l'épicerie italienne qui jouxte le restaurant) et éventuellement de la mozza


L'Hôtel Groslot et son jardin

Quartier Dunois

|| BAGELSTEIN ||

Pause déjeuner chez Bagelstein : un gaspacho et un bagel avocat-mozza-tomates-cream cheese très très bons !


Un Weekend au Mans avec Sybille et Marion