mercredi 16 janvier 2019

Une Matinée à Tours




   J'avais une haute idée de Tours avant même d'y avoir mis les pieds, car tout le monde me répétait que j'allais adorer cette ville pour sa beauté. J'étais donc très excitée à l'idée d'aller y passer deux jours avec mon copain, pendant les vacances de la Toussaint. Nous avons réservé un Airbnb pour la nuit et deux covoiturages pour l'aller et le retour, n'étant qu'à une heure depuis Orléans.

Tours est une ville très commerçante, on y trouve de nombreux magasins, restaurants et salons de thé (pour ne parler que de ce qui m'intéresse, hihihi), et j'ai trouvé les rues très animées même en soirée.
Après lecture de sa page Wikipédia (j'adore lire les pages Wikipédia des villes que je visite), j'ai appris que Tours avait été durement touchée par les bombardements lors de la seconde guerre mondiale, ce qui explique que la ville manque d'unicité dans son architecture, mais à l'inverse d'Orléans, qui a été très bien reconstruite après la guerre, l'ensemble des bâtiments manque de charme - selon moi - et j'ai donc été un peu déçue par l'aspect esthétique de la ville. 

Cependant, si ma déception était relative aux attentes que je m'étais faites, j'ai tout de même apprécié notre séjour. Il y a de très beaux monuments à admirer, et un charme certain dans les vieux quartiers de la ville, dont voici les premières découvertes que j'ai photographiées : 


Place Plumereau

Basilique Saint-Martin

Opéra

Musée des Beaux-Arts

Cathédrale Saint-Gatien

Château de Tours
 
   Je venais de recevoir mon agenda de poche, commandé sur Legami - je le trouvais tellement beau que je le regardais tout le temps, hahaha (depuis je me suis calmée).

Ci-dessous, notre appart airbnb, dont j'aimais beaucoup la décoration colorée et récup' - bien que les palettes en guise de sommier, c'est plus joli que confortable ': )

dimanche 13 janvier 2019

Hope Is A Dangerous Thing



For me as well, Lana.


   Après vous avoir fait découvrir la série Matin d'Octobre, en clichés couleur et numérique, réalisée par le doux rêveur et créatif Walden, voici maintenant quelques portraits en noir et blanc, à l'argentique
Si nous avons tous les deux eu un coup de cœur pour les photos prises devant l'église (images improvisées par ailleurs), je suis totalement conquise par le rendu de l'argentique dans les feuillages. Et vous ?