mercredi 12 août 2020

A Cinema List - N°37



   Cela faisait longtemps que je n'avais pas partagé un article spécial cinéma avec vous, et pour cause : je n'ai quasiment pas regardé de films ces derniers mois ! Au début du confinement, j'en avais téléchargé plusieurs à partir de la médiathèque numérique de Montargis, puis j'ai eu tellement de travail que je n'avais plus l'envie ni le temps pour me poser devant un film, et en juillet j'étais assez peu chez moi... donc bref, j'espère reprendre ce mois d'août !


Total de films vus : 8

Nationalités : Maroc (1), France (4), Belgique (2), Tunisie (1)
Grèce (1), Etats-Unis (3), Irlande (1), Québec (1).

Supports : médiathèque numérique (5), autre support (3).

4 réalisatrices, 4 réalisateurs


ADAM
Maryam Touzani, 2019. Drame. Maroc - France - Belgique.

J'ai été particulièrement touchée par ce drame marocain qui met en scène la grossesse non désirée d'une jeune femme se cachant de sa famille par honte. On observe l'évolution de deux femmes au lourd vécu mais au caractère différent, face à une adorable petite fille qui semble avoir le don d'ouvrir leur cœur, petit à petit.
Le jeu d'acteur était très juste, passant aussi bien par les regards que les mots et gestes. Le tout est beau, subtil, émouvant.



PORTRAIT DE LA JEUNE FILLE EN FEU
Céline Sciamma, 2019. Drame. France.

Une belle histoire de vérité, d'amour et de solidarité féminine à une époque où les femmes étaient encore entravées par leurs robes et corsages, la bienséance et le mariage forcé : la fin du XVIIIe siècle.
L'avant-dernière scène m'a beaucoup émue, tant par la musique de Vivaldi que par le superbe visage d'Adèle Haenel vibrant d'émotion♥



PALM SPRINGS
Max Barbakow, 2020. Comédie. Etats-Unis.

Une comédie très divertissante et hilarante, avec un acteur que j'aime beaucoup pour son humour naturel et sa nonchalance : Andy Samberg (découvert dans la série Brooklyn 99).
Je ne vous en dis pas plus sur le scénario pour ne pas gâcher LA surprise, mais croyez-moi c'est un film idéal pour passer un bon moment !



ADULTS IN THE ROOM

Costa-Gravas, 2019. Drame biographique. Grèce-France.

Une plongée trépidante dans les coulisses des décisions européennes qui ont affecté et affectent lourdement la Grèce encore aujourd'hui, avec des acteurs excellents, un cynisme qui fait sourire (ou plutôt grincer des dents) et un rythme bien maîtrisé.
Je ne suis pas du tout calée en politique et encore moins en économie mais j'ai apprécié le fait que ce drame politico-financier soit très accessible à tous. On se doute que la réalité ne s'est pas passée exactement comme dans le film, mais en même temps, je n'aurais pas eu envie d'assister à d'interminables réunions entre parlementaires (pour ça j'ai Public Sénat ;))
Au-delà du problème grec, ce film dénonce la toute puissance de l'Allemagne sur les décisions européennes et la fracture qui oppose les pays du Nord et les pays du Sud de l'Europe.



UN DIVAN A TUNIS
Manele Labidi, 2019. Comédie dramatique. Tunisie - France.

J'ai passé un bon moment devant cette comédie, dont j'ai trouvé le sujet plutôt original : une psychanalyste qui s'installe à Tunis et qui se retrouve confrontée à un problème administratif menaçant son activité, ainsi qu'aux réticences du voisinage, peu habitué à ce genre de pratiques. Au fil des patients qui viennent au cabinet, on découvre des personnages plein de surprises, tantôt irritants ou touchants. Au-delà de l'humour, que j'ai trouvé bien présent, le film offre un regard critique mais bienveillant sur une Tunisie encore fragile après sa révolution...


AWAY WE GO
Sam Mendes, 2009. Drame romantique. Etats-Unis.

Un film plein de tendresse et d'humour sur un couple attendant son premier enfant qui traverse les Etats-Unis pour rendre visite à leurs proches. Alors qu'ils semblent en quête d'identité, de réponses face à leurs craintes, ce voyage va les rapprocher...
Si le synopsis ne me tentait pas plus que ça, j'ai apprécié ce drame apaisant avec deux très bons acteurs et des personnages secondaires quelque peu stéréotypés mais qui prêtent à rire.



VIVARIUM

Lorcan Finnegan, 2019. Science-fiction / horreur. Irlande - Belgique - Etats-Unis.

Tout d'abord, j'ai trouvé le scénario très original et j'étais contente de voir ces deux acteurs réunis. Je ne connaissais pas Imogen Poots mais je l'ai beaucoup appréciée dans son rôle, et Jesse Eisenberg est un acteur que j'affectionne particulièrement, il me fait toujours rire. Toujours, sauf là, car honnêtement, ce film est assez déprimant.
J'adore les films tristes et angoissants, toutefois il faut qu'il y ait un peu d'espoir ou d'humour à un moment donné sinon je me sens juste trop mal, haha 😅

Un film surprenant et intéressant qui vous donnera quelques frissons, visuellement beau (j'adore le vert d'eau donc bon 🤷‍♀) mais un peu trop pesant et nihiliste.




JEUNE JULIETTE

Anne Emond, 2019. Comédie. Québec.

Si Jeune Juliette se veut une comédie, je dois dire que je n'ai pas beaucoup ri durant le film, que j'ai trouvé plutôt triste et plat. Le sujet de fond (la difficulté à s'intégrer socialement pendant l'adolescence) était très intéressant mais pas assez approfondi alors qu'il sous-tendait plein de thèmes passionnants et pas toujours évoqués dans les teen-movies classiques : la grossophobie, l'homosexualité, le handicap mental, le manque d'affection parentale, la mythomanie, le complexe de supériorité... De plus, le jeu d'acteur manquait parfois de justesse, ce qui est vraiment regrettable.
Je tenais tout de même à vous le présenter car je pense que c'était un film qui partait d'une bonne intention, et peut-être l'apprécierez vous plus que moi !


Alors, que pensez-vous de cette liste ? J'attends vos avis et suggestions de films en commentaire ! : )

dimanche 9 août 2020

Juillet A Travers La France



J'attendais ce mois de juillet avec la plus grande impatience, car sur avis favorable de mes docteurs après divers contrôles, j'ai pu partir en vacances dans la famille de mon copain et la mienne !

MONTARGIS

Lors de l'un de mes nombreux passages en ville pour aller faire mes prises de sang mensuelles, j'ai pris le temps de faire quelques photos des jolis coins de Montargis, qui est bien plus belle et chaleureuse en été

En dépit du fait que je vais accoucher dans cette ville et y vivre une durée encore indéterminée, je n'arrive pas du tout à m'y sentir chez moi. A Bordeaux et même à Orléans, je sortais souvent toute seule afin d'explorer de nouveaux quartiers, flâner dans les boutiques... et je me sentais bien, mais ici je ne suis pas à l'aise quand mon copain n'est pas avec moi : je me sens très vite reluquée, jugée par les regards des passants - ce qui arrive même quand je suis avec lui mais au moins je ne suis pas seule à le vivre, je me sens "protégée" par sa présence.



Sur la route de Beaune
Nous sommes tout d'abord partis rendre visite aux parents de mon copain, qui vivent dans la Drôme. Le trajet jusqu'à eux étant long, nous avons décidé de couper la route en deux et de faire escale dans une ville différente à l'aller et au retour. Notre première étape était Beaune, mais je dédierai un article spécial à cette ville, alors en attendant, voici quelques photos prises sur notre chemin. 
Nous avons évité l'autoroute sur la moitié du trajet, ce qui nous a permis de voir de beaux paysages, comme ces champs de tournesols qui me font toujours penser à ma maman, qui adore ces fleurs (ainsi que les coquelicots) !


Au pied du Vercors
Arrivés à destination, nous avons été accueillis par les belles montagnes du Vercors.
Durant notre séjour nous avons eu la chance de pouvoir profiter de la piscine des voisins, qui offre une vue plutôt agréable sur le massif du Vercors. Nous avons passé deux jours à faire trempette, ce qui était très chouette pour mon gros ventre !
Je vous aurais bien montré plus de photos de cette superbe piscine mais je ne voudrais pas exposer publiquement la maison des voisins, qui sont déjà bien gentils de nous avoir invités 😄

Retour à Montargis
    

Je devais ensuite rentrer à Montargis pour mes rendez-vous médicaux, avant de repartir dans le Sud-Ouest pour voir ma famille. 
Comme nous avons eu la visite d'une amie de mon copain, nous l'avons emmenée dans le quartier de la Pêcherie, un charmant petit dédale de canaux fleuris, puis nous avons déjeuné dans notre restaurant italien favori.

    

|| ROMA ||
Comme j'avais mangé une pizza quelques jours avant, j'ai décrété que j'avais bien le droit de prendre leurs succulentes spaghettis à la bolognaise (parce que je lutte toujours entre choisir des pâtes ou une pizza). Avec ce temps chaud, mon copain a préféré opter pour une salade César qui était délicieuse (ce n'est pas italien évidemment mais c'est pas grave 😉).
Personnellement, qu'il fasse 10 ou 40 degrés, je peux toujours manger des pâtes haha.


PAUSE 4 POSES

Ce titre est une glorieuse référence à la piste 18 de l'album 2001 de Dr. Dre, ou la piste qu'il faut absolument éviter quand vous écoutez votre CD sur la chaîne hi-fi de votre chambre à 15 ans et qu'un adulte (ou quiconque en fait) passe près de cette dernière. C'est du vécu. Haha. 
Ce jour-là je m'étais fait des macarons et un milkshake chocolat banane, alors j'ai eu envie de faire quelques photos en mode ado pimbêche (avec mon panda en guest star).


    


Comme souvent lorsqu'on rentre de vacances, on a trop la flemme de cuisiner alors on se laisse tenter par le restaurant assez vite - malgré les finances qui en prennent toujours un coup en été haha.
Cette fois, nous sommes retournés au Gambetta, un bistrot japonais qui nous avait bien plu la première fois. Je ne me sens pas trop capable d'évaluer la qualité des produits mais je peux vous dire que c'est très bon et abordable.
J'étais toutefois un peu déçue de voir qu'ils ont énormément réduit leur carte depuis la dernière fois et qu'ils ne proposent plus les california rolls sans poisson cru... Heureusement, je me suis régalée avec les gyozas et les crevettes en tempura ! : )


Court passage à Bordeaux
              
Nous avions prévu de passer une nuit à Mérignac, chez ma grande sœur, afin de repartir pour Pau.
Le soir de notre arrivée, nous avons dîné chez Ragazzi da Peppone (ils ont un restaurant à Mérignac Centre), où nous nous sommes absolument régalés avec une pizza pour mon copain, un risotto aux crevettes pour moi, des spaghettis aux crevettes pour ma sœur (qui avait hésité avec le risotto, haha) et une glace artisanale en dessert - parce qu'avec cette chaleur on ne pouvait rien avaler d'autre et puis le tiramisu m'est interdit pendant la grossesse :(

Le lendemain matin, alors que nous nous apprêtions à partir, un changement de programme de dernière minute nous a fait décaler notre départ et nous avions ainsi une nuit de plus à passer à Mérignac... et toute une journée pour aller à Bordeaux !
Malheureusement, en plus d'avoir dû organiser notre journée au dernier moment, j'ai été très souffrante toute la journée : violentes nausées, fortes douleurs abdominales, fatigue intense... Je ne me suis d'ailleurs jamais sentie aussi mal que ce jour-là de toute ma grossesse, ce qui était assez frustrant puisque je voulais profiter pleinement de ce court moment dans ma ville adorée !

Nous sommes partis déjeuner au Kokomo, évidemment, car mon copain n'y avait pas été depuis un an, et j'ai proposé à mon amie Laura de prendre le dessert avec nous car je savais qu'elle travaillait en centre-ville et parce qu'elle est en France pour une durée indéterminée (elle sera sûrement repartie quand mon bébé naîtra alors j'ai préféré la revoir avant).
Je vous dis ça parce qu'avec toutes mes amies bordelaises, j'ai dû faire un choix (ne m'en voulez pas les coupines) 😅

Délicieux dessert chez MØNA avec Laura ♥
Impossible de résister aux divines pâtisseries de chez Møna♥ 

J'ai réussi à apprécier mon repas malgré mon piteux état, et heureusement Laura m'a donné le sourire avec son humour et sa mignonnerie toujours au rendez-vous (elle a pleuré en touchant mon ventre, hihihi) 🙊) ! 
Je ne me sentais pas mieux par la suite (enfin si, j'ai arrêté de vomir après avoir avalé mon burger, haha) alors après une petite pause au Bar à Vin du CIVB (moi j'ai bu deux carafes d'eau je vous rassure),  nous sommes rentrés chez ma sœur pour que je me repose.


PAU EN FAMILLE ♥
    

Pour ceux qui connaissent Pau, soyez certains que si vous me voyez Place de Libération (la place du tribunal, que vous voyez ci-dessus à droite) c'est que je suis venue manger une glace stracciatella chez Georgio et son camion bleu 🤤 
La file d'attente était longue, comme toujours, mais comme nous étions venue avec ma mère, ma grande sœur et nos cousines, j'ai pu m'asseoir en attendant et en profiter pour faire des photos de ma famille, dont ma maman que vous voyez ci-dessous♥ J'adore son short à fleurs et rayures bleues, qu'elle a depuis des années.
    

Pour le plus grand plaisir de nos papilles, la célèbre confiserie paloise Miot a ouvert un nouvel établissement juste en face de la première boutique. A la fois épicerie fine et restaurant, on peut y déguster des mets salés mettant à l'honneur des produits locaux, de qualité et toujours savoureux. Nous y sommes allés une première fois avec mon copain et ma maman puis nous y sommes retournés avec deux amies de longue date, tellement notre premier repas nous avait plu.

J'ai testé le burger puis la tartine végétarienne et c'était un sans-faute à chaque fois. Ma maman a adoré sa tartine de la mer et mon copain s'est délecté du poulet croustillant (puis du burger la seconde fois). Le seul bémol était qu'il manquait un peu de verdure pour accompagner le poulet, servi uniquement avec des frites (alors que le burger est servi avec des frites ET de la salade).
Les desserts, framboisier et tarte aux fraises, était un régal

Vous l'avez compris, je vous recommande vivement cette adresse très abordable (menu entrée-plat-dessert à 15€ !). Pensez à réserver car ça se remplit vite !

     
          
Quelques photos avec ma maman dans nos robes à fleurs !♥ A vrai dire, c'est ma maman qui m'a donnée la robe que je porte car je me plaignais de ne plus rentrer dans rien en arrivant chez elle 😄 
On croirait que cette robe est faite pour la grossesse : confortable, de longueur adaptée et qui fait un joli ventre rond... je l'adore ! Merci maman 😍
♥♥♥

Retrouvailles avec Gwendalynn et Alexandra !♥
Cela faisait très longtemps que je n'avais revu ces deux amies que je connais depuis le lycée ! Par chance, nous avons pu nous réunir à Pau avant mon départ. J'étais heureuse d'avoir pu les voir avant d'accoucher, car c'est un moment assez spécial que de pouvoir partager un peu de sa grossesse avec ses amies. Nous avons rattrapé un peu le temps perdu, parlé d'avenir et beaucoup rigolé, comme toujours !

Je regrette de ne pas avoir pu revoir toutes mes amies cet été mais toutes n'étaient pas à Pau et je ne suis restée qu'une nuit à Bordeaux, où je n'étais malheureusement pas dans mon assiette...

Chez mon Papa
      

Notre dernière étape avant la fin des vacances en famille était chez mon père, où j'ai pu profiter de ma petite sœur, qui a encore beaucoup grandi et qui m'impressionne toujours autant par sa coolitude (on est tellement différentes haha) et sa maturité. J'ai aussi pu voir mes tantes et l'un de mes grands-frères, qui m'a offert un cadeau aussi génial qu'inattendu : un appareil photo instantané ! Je ne m'en suis pas encore servi mais je vous partagerai cela le mois prochain, quand j'aurai eu l'occasion de le tester. J'étais en tout cas très touchée par ce cadeau ♥
Les relations de famille ne sont pas toujours simples et j'en fais régulièrement les frais à cause de mon hypersensibilité, mais cette fois, tout s'est passé pour le mieux et j'ai espoir que les choses s'arrangent au fil du temps, même si j'essaie de me protéger et de ne plus rien attendre pour ne plus être déçue ou blessée.
Les fresques colorées devant le Collège de Garlin

J'ai pris d'autres photos durant notre séjour à la campagne mais il a débordé sur le mois d'août alors je vous les garde pour mon prochain article mensuel ; )
Et puis bien-sûr, je posterai les photos de mes visites touristiques dans des articles dédiés, afin de ne pas trop surcharger cet article en photos.

Et de votre côté, comment était ce mois de juillet ?