samedi 23 mars 2019

Mes Lectures Favorites 1




   Je vous parle régulièrement des films que je prends plaisir à découvrir, et il faut dire que c'est assez facile car ces derniers temps je regarde plusieurs films par semaine. Pourtant, ma première passion c'était la lecture. Ma maman m'a appris à lire dès la grande section de maternelle et quand j'étais enfant, je passais des heures à lire et à écrire mes propres fictions. Cette occupation m'est passée quand j'ai eu mon propre ordinateur, au lycée : je lisais à peine les livres au programme de mon Bac L, et quand j'étais chez moi, je passais tout mon temps à jouer aux Sims ou traîner sur internet (je tenais déjà le blog en seconde).

Ce n'est qu'en arrivant à la fac que j'ai peu à peu renoué contact avec la lecture, et plus précisément, la littérature. J'ai suivi une licence de civilisations et littératures anglophones donc je devais lire plusieurs romans et recueils chaque semestre... ce que j'ai fait de façon assez approximative, haha. En trois ans de lycée, j'avais dû lire quatre vrais livres (Bel Ami et l'Assommoir, que je n'ai jamais terminés, Lolita et Gatsby le Magnifique), alors plusieurs livres, en anglais of course, en quelques semaines à peine, c'était trop pour moi.

Toutefois, arrivée en troisième année de licence, j'ai dû rattraper mon retard accumulé pour pouvoir valider mon diplôme, ce que j'ai fait, et j'ai voulu en quelque sorte marquer ce nouveau départ en me lançant pour défi de lire les grands classiques de la littérature, parce que je savais d'une part que j'aimais réellement lire, et d'autre part pour forger ma culture littéraire.
Je vous en avez d'ailleurs parlé dans cet article.

Bilan, trois ans plus tard : j'ai clairement un attrait malsain pour toutes les histoires sulfureuses et perverses qui ont marqué la littérature (vous reprendrez bien un peu de libertinage arrosé d'inceste ?) mais je pense être trop une mauviette pour lire le marquis de Sade sans défaillir donc ça ne fait pas encore de moi une psychopathe ; )

Plus sérieusement, je suis contente de voir que je prends un réel plaisir à lire ces chefs d'œuvres, et je comprends pourquoi ils sont reconnus de tous. J'essaie d'alterner anglais et français au niveau de la langue (je n'aime plus lire des traductions mais bon pour les autres langues je n'ai pas le choix), parce que j'aime bien me fixer des contraintes inutiles.

Contrairement aux DVD que j'emprunte à la médiathèque et aux vêtements que j'achète seconde-main, je déteste lire un livre qui n'est pas neuf, parce que ça prend toujours une odeur que je n'aime pas, une texture de page désagréable et les pages jaunissent trop vite. Cela tient du caprice mais bon, je préfère garder le livre dans ma bibliothèque et savoir qu'il est à moi, que c'est moi qui l'abîme ': )

Voici donc trois livres que j'ai adoré lire l'an dernier, en espérant que cela vous donne envie de découvrir ou relire ces chefs d’œuvres anglais et français :


Les Liaisons Dangereuses
Choderlos de Laclos, 1782. Roman épistolaire psychologique. France. 516 pages.

Le livre : un précieux bijou du roman épistolaire, une plongée dans l'univers libertin du XVIIe siècle et ses odieuses manigances mêlant vengeance, pouvoir et séduction. Les personnages sont aussi attachants que révoltants d'égoïsme (pour les méchants) ou exaspérants de naïveté (pour les gentils). Leur personnalité est délicieusement retranscrite à travers leurs lettres, teintées par ailleurs d'un faux réalisme censuré par l'auteur. 


Le film : l'adaptation cinématographique de Stephen Frears est fidèle au roman, très esthétique (les costumes♥) et vibrante, en revanche j'avais été déçue par le choix de Glenn Close pour interpréter la Marquise de Merteuil, mais seulement sur le plan physique, car en terme de jeu, tous les acteurs ont brillamment réussi à refléter le caractère de leur personnage. 
Je vous en parlais dans cet article.



Atonement (Expiation)
Ian McEwan, 2001. Roman dramatique métafictionnel. Royaume-Uni. 371 pages.

Le livre : j'ai pu découvrir ce roman grâce à mon copain qui l'étudiait pour l'agrégation d'anglais, ce qui a enrichi ma lecture d'analyses passionnantes et de détails que je n'aurais pas forcément remarqués seule. J'ai complètement adhéré au système de points de vue multiples, et ce que j'ai préféré dans ce roman bien entendu, c'est Briony, le personnage principal dont on suit l'évolution, de la petite fille privilégiée et perfectionniste à une vie d'adulte responsable et de repentir. Je me suis beaucoup identifiée à elle à certains moments, et c'est plutôt agréable de se sentir proche d'un personnage, la lecture en est d'autant plus personnelle.


Le film : j'ai vu l'adaptation de Joe Wright en premier, et elle m'avait clairement donné envie de lire le livre. Je la trouve absolument magnifique et très réussie vis à vis du livre.
Je vous en parlais dans cet article.



Le Rouge et le Noir
Stendhal, 1830. Roman d'apprentissage. France. 640 pages.

Je crois bien que ce roman a été mon plus grand coup de cœur en terme de lecture. J'ai découvert l'écriture de Stendhal, délicieusement teintée d'ironie à longueur de pages : l'auteur se moque de son protagoniste en permanence, n'hésitant pas à abréger ouvertement ses prises de paroles quand il les juge inintéressantes pour le lecteur. Cette ironie participe au regard critique que l'auteur porte sur la société de son temps, car le Rouge et le Noir, ce n'est pas seulement une histoire d'amour et d'ambitions égotiques, c'est avant tout une "chronique de 1830", donc un roman social
C'est aussi un livre truffé de références pas toujours véridiques, dont Stendhal se joue tout autant. 

En bref : j'ai été passionnée par cette fiction réaliste, qui m'a fait beaucoup sourire, rire et émue.

Je voulais vraiment regarder une adaptation du roman mais je n'en ai trouvé aucune qui m'attire...

mercredi 20 mars 2019

Le Mur Rouge



I look so blond on this picture, it's amazing haha ! This was my hair colour when I was a child.
   Voici les photos prises devant le fameux mur rouge parisien, situé au 31 rue Glacière. C'est vraiment le genre de lieu atypique que j'aime découvrir dans une ville ! 
Je n'ai que peu de vêtements rouges dans ma garde-robe alors j'ai décidé d'opter pour des couleurs qui trancheraient avec le mur : du bleu (marine et ciel), du blanc et du jaune.

C'était l'occasion de mettre en valeur mon nouveau manteau, que je vous avez montré en janvier. Je trouvais que l'aspect rectiligne du bâtiment se prêtait bien au style militaire du caban.

Sybille avait pour sa part opté pour une tenue très british que vous pouvez retrouver sur son blog ! J'ai pris grand plaisir à la photographier, et puis c'est toujours plus drôle d'être deux à passer devant l'objectif ; )

Merci à elle pour les photos ♥
Et vous, que porteriez-vous pour poser devant ce mur ?


Hey ya ! Remember this red wall from my latest post ? Here are the pictures of the outfit I wore to shoot in front of it. Sybille took the pictures, and I did the same for her afterwards : you can see her lovely British style outfit on her blog The New New Girl.

As I don't own much red clothes, I decided to wear contrasting colours such as navy and sky blue, white and yellow.
I thought it was the perfect occasion to capture my new coat, which you saw on the blog in my January post. The plain red of the wall and its straight lines matched well with the military style of the sailor coat.

What outfit would you have chosen to shoot in front of this wall ?




Coat - Bizzbee (Vinted)
Cardigan - Vero Moda (Vinted)
Dress (worn as a top) - Zaful
Skirt - Zara
Tights - Calzedonia
Socks - H&M
Boots - Dr. Martens

dimanche 17 mars 2019

A Day in Paris with Sybille ♥




Glacière

Comme je vous le disais dans mon article du mois de février, je suis allée à Paris durant les vacances d'hiver, pour réaliser un stage en école maternelle, ce qui m'a permis de sortir certains jours et voir mes amies telles que Sybille, alias The New New Girl ! C'est avec elle que j'ai profité de mon premier jour dans la capitale, et nous avons passé un si beau moment, riche et plein de gaieté
Nous avons commencé la journée en nous retrouvant à la station de métro Glacière, auprès de laquelle se trouve cette surprenante façade d'un rouge vif, maintenant bien connue des photographes et blogueurs. Nous y avons passé un moment à prendre des photos de nos tenues respectives (article à venir !), puis nous avons repris notre chemin à la recherche de belles adresses et de jolis coins parisiens bien clichés, comme vous pourrez les découvrir dans les photos qui suivent ;)
Le soir, Sybille m'a conviée à une Cinexpérience, c'est-à-dire une séance de cinéma à l'aveugle, sans savoir quel film on va voir, organisée par Sens Critique. J'ai adoré le film que nous avons vu, et je vous en parlerai dans un prochain article cinéma. 
En tout cas, cette formidable expérience a conclu une journée fabuleuse et mémorable qui a renforcé mon amitié avec Sybille, étant donné que je ne la vois pas très souvent♥

J'espère que vous apprécierez regarder ces clichés qui sont pour moi de chouettes souvenirs : )


134 rue Mouffetard



24 rue de Linné


Jardins de l'Hôtel Dieu

Ce coucher de soleil était fou !♥

Cathédrale Notre-Dame de Paris
Sybille m'a fait remarquer ces deux silhouettes en haut d'un toit, visiblement en train de prendre des photos ; c'était un drôle de spectacle !