mercredi 24 avril 2019

Meeting My Idol & Talking About Insecurity



   When I came to Paris in February, I had a chance to meet my favourite blogger of all time : Louise Ebel, aka Miss Pandora for she organized a shop-my-closet event. My dear friend Sybille came with me as she's a great fan of her blog and pictures too. I was so excited because I've been following her work for more than nine years !

Yet, I felt anxious for I know I tend to loose all my self-confidence when I meet people I admire, becaue I feel like I'm unworthy of their time and attention. This insecurity comes from four years of being a victim of school-bullying and highschool years after that when I always compared myself to the popular girls and felt inferior to them. This prevented me from having normal conversations when I met students I thought coolor than me because I turned unable to speak or felt the need to compliment these people which made me look like a child or a superficial girl.

Now that I'm a bit older, I take more distance with this self-depreciation and try to stay as much as possible the talkative and sociable person I know I've always been inside, but crowds still make me uncomfortable as I feel judged and stared at (random people have always been staring at me since I was a child, whenever I go out on the streets or to the supermarket... as my mother, sister and boyfriend can tell !)

So when I arrived at this vide-dressing, I immediately saw Louise, glowing all over the room in her pink gingham dress and I was very impressed by her grace and beauty, but then I realized there were so many people in the room, girls who looked so Parisian and stylish so I became completely nervous, and my friend Sybille had to endure my ridiculous behavior for a few minutes... (I'm sorry about that, haha♥) I wish I had put another outfit, in which I would have felt more at ease and had untied my hair, and maybe had had one glass or white wine or two, haha. 
Instead I had a pretty tasty Cointreau cocktail, who did some good to my nerves afterwards ; )

In the end, I can tell that my edginess was useless for Louise was a great host and had us all relaxed and chatted with everyone naturally and spontaneously, accepting to take pictures with her fans, which was so nice and of course a great souvenir of our first meeting♥

This little experience reminded me that my self-confidence is still shaky and that I need to work on myself to become even more mature about how I feel regarding my relationship to others, to society.

What do you think ? Share your thoughts with me and don't hesitate to talk about your experiences
with self-esteem and self-confidence !


Quelques jours avant ma venue à Paris pour mon stage, Louise Ebel, alias (Miss) Pandora, ou encore la-personne-que-j'admire-le-plus-au-monde, a annoncé qu'elle organiserait un vide-dressing à Paris, pile pendant mon stage, soit l'occasion idéale de la rencontrer. Toute fébrile, j'ai alors écrit à Sybille pour lui proposer de se joindre à moi, elle aussi étant une grande admiratrice de son blog.

J'étais vraiment très excitée à l'idée de rencontrer Louise mais j'appréhendais vraiment ma réaction, car j'ai tendance à devenir super timide lorsque je suis face à des personnes chez qui je trouve beaucoup de prestance. 
Je ne suis pas du genre à idolâtrer des célébrités et à rêver de les rencontrer, en revanche, j'ai un gros complexe d'infériorité hérité de ma période collège, c'est-à-dire quatre années de harcèlement scolaire et isolement dont je vous parlais dans cet article. Ce complexe a été renforcé par des séries américaines comme Gossip Girl ou des teen movies tels que The Clique ou Mean Girls, où l'opposition entre les élèves populaires-riches-beaux, et les outsiders (qu'on appelle chez nous familièrement les "boulets", les "bizuts") et les autres est frappante. 
Résultat, j'ai toujours cherché à identifier les "populaires" en me plaçant systématiquement du côté des outsiders, et quand une personne que je jugeais populaire, ou tout du moins "cool", m'adressait la parole, je perdais mes moyens. Beaucoup de mes amies actuelles faisaient partie de ces personnes que j'admirais de loin et qui m'intimidaient, et aujourd'hui, quand je repense à ces a priori, cela me fait bien rire... mais le sentiment d'infériorité n'est jamais bien loin.
J'ai tout de même bien évolué en grandissant et maintenant je prends plus de recul par rapport aux personnes que j'admire sans les connaître réellement, comme Louise, dont je suis le blog depuis plus de 9 ans, mais que je n'avais jamais pu rencontrer jusqu'à ce jour.
Comme je le craignais, je suis devenue super stressée au moment d'arriver au vide-dressing, et Sybille peut en témoigner haha. Ce n'est pas tant de voir ou parler à Louise qui me déstabilisait, c'était la foule de personnes autour, qui me paraissaient toutes tellement sûres d'elles, tellement plus cool que moi ! C'est donc bien la preuve que le regard des autres m'atteint encore, car je me disais qu'on allait me juger comme si je n'étais pas digne d'être là. Et puis il faut dire que depuis que je suis toute petite, beaucoup de gens me fixent dans la rue, au supermarché... comme ma mère, ma sœur et mon copain peuvent en témoigner, alors j'ai toujours l'impression qu'on me juge lorsque je suis en société.
...


Finalement, Louise m'a reconnue de suite (la magie des réseaux sociaux) ce qui a facilité le premier contact et elle a su nous mettre à l'aise, nous proposant de l'accompagner prendre l'air et ainsi échanger un peu et acceptant enfin de faire une petite photo de groupies avec nous deux, hihihi. Ce qui était aussi très sympa, c'était le stand Cointreau qui offrait gracieusement un cocktail aux visiteurs (peut-être que ce dernier m'a aidé à me détendre d'ailleurs, haha), ce qui tombait bien car j'apprécie particulièrement cet alcool.

Tout ça pour vous dire que je suis très contente d'avoir rencontré mon idole en compagnie de Sybille, ce qui était une belle façon de conclure ma première semaine à Paris ! Et puis, mine de rien, j'ai ramené une sublime robe en crochet blanc et un pantalon à carreaux noir et blanc, puisqu'à la base, c'était un vide-dressing ; ) Cette expérience m'a aussi rappelé que j'ai encore du chemin à parcourir pour devenir plus confiante et sûre de moi et que j'ai besoin de travailler sur ma personne pour pouvoir m'affirmer plus naturellement en société, face aux autres.

Si je devais revivre ce moment, c'est assez bête à dire mais je me serais coiffée et habillée autrement, peut-être plus simplement mais en étant certaine de me sentir bien dans ma tenue, et j'aurais carrément bu un ou deux verres de vin blanc avant pour m'aider à surmonter l'angoisse de la foule, hahaha.

Je remercie de tout cœur Sybille de m'avoir accompagnée et supportée dans ce moment de grande solitude intérieure et Louise pour sa gentillesse et sa simplicité qui ont renforcé mon image positive d'elle !

Enfin, je vous remercie si vous avez eu le courage de lire ce pathétique récit, hahaha.
Et vous, vous êtes plutôt du genre confiant en société ou bien les autres ont tendance à vous mettre mal à l'aise ? N'hésitez pas à partager vos anecdotes, je me sentirai moins seule 😁

 

|| CAFE BERRY ||
Après y avoir rencontré Swann & The Berries, je suis retournée dans ce charmant café avec Sybille pour déguster un délicieux crumble aux pommes (à défaut de leur cheesecake ultime) et cette limonade à l'orange sanguine bio qui est ma nouvelle boisson préférée !


Vide Dressing de Louise Ebel et Daria Nelson à l'agence Woô
 Louise portait cette robe en vichy rose que j'avais déjà vue sur son blog et dont j'adore le style délicieusement 60s. Elle était si joliment apprêtée, je l'ai trouvée encore plus belle qu'en photo !
Quant à Sybille, elle était éblouissante et élégante dans sa tenue rouge, et vous pouvez d'ailleurs la voir mieux sur son blog

J'adore comme cette photo me fait me sentir ridicule alors qu'en vrai j'ai posé des dizaines de fois devant des photographes que je connaissais à peine et même au milieu de passants, haha.
Elle reste tout de même un formidable souvenir ♥

dimanche 21 avril 2019

Feeding Me Words I Do Not Want To Hear




   Voici un petit look en provenance de Paris, photographié par ma chère Sybille lors de ma venue en février dernier.
J'avais choisi cette tenue pour ma journée de stage en maternelle, je la voulais confortable, preppy et colorée, en revanche je n'avais pas remarqué que le col de la chemise que je porte sous mon pull bouffait... Toujours les mêmes problèmes de superpositions : ça donne envie de se mettre aux cols détachables ! ': )

Ce mélange de couleurs vous plaît ? 

Merci à Sybille pour les photos, allez vite découvrir la tenue qu'elle portait ce jour-là sur son blog


Orange jumper - Zara
Skirt - Monoprix
Cardigan - Vero Moda (Vinted)
Vintage shirt - Friperie Cam
Tights - H&M
Socks - Calzedonia
Shoes - Asos

jeudi 18 avril 2019

Latest Films I've Watched - 27

   Chers lecteurs, après une petite pause de blog durant laquelle j'ai passé les épreuves écrites du CRPE et profité de vacances bien méritées auprès de ma famille et mes amis, je partage avec vous une nouvelle sélection de films !
J'espère qu'elle vous plaira 😘

8 films vus au total

6 réalisateurs, 2 réalisatrices

Pays d'origine : Canada (2), Irlande (1), Luxembourg (1),
France (2), Royaume-Uni (1), Japon (1) et Etats-Unis (2).

Supports : cinéma (1), DVD (6), autre support (1).


LA CHUTE DE L'EMPIRE AMERICAIN
Denys Arcand, 2018. Thriller comique. Canada.

J'ai eu la chance de découvrir ce film avec mon amie Sybille lors d'une Cinexpérience, une séance de cinéma à l'aveugle organisée par le site Sens Critique dont Sybille est membre, ce qui fait qu'elle a pu m'y inviter. C'était la première fois que j'allais au cinéma sans savoir ce que j'allais voir, et j'ai trouvé ça très excitant !
Ce film a été un véritable coup de cœur, une belle surprise ! Cette satire sociale mêle humour et action dans des situations incongrues et intrigantes, avec un jeu d'acteur frais et naturel. On ne s'ennuie pas un seul instant, même durant toutes ces manœuvres financières ultra complexes auxquelles j'ai pas compris grand-chose, haha.
Je dois tout de même vous avouer que l'accent québécois m'a décontenancée au tout début du film, puis je m'y suis très vite habituée, même si par moment les expressions ou intonations rendaient certaines scènes vraiment comiques - mais je suis pas sûre que ça soit voulu du coup !😅

I had a chance to see this film with my friend Sybille in Paris, who invited me to a Cinexperience : we didn't know what we were going to watch until the film began, which was very exciting !
I loved this film, although I was at first surprised by the Quebec French accent to which am not used to. It's a mordant satyre of occidental society but this film seems to bring real ways to escape and it's very hopeful in the end. The actors are terrific and the plot is so funny and dynamic !





HIPPOCRATE
Thomas Lilti, 2014. Comédie dramatique. France. 

J'ai adoré ce film plein d'humour et d'émotions, et il m'a donné envie de regarder la série qui en est tirée, du même réalisateur, et que j'ai trouvée elle aussi passionnante. Le milieu médical ne m'est pas du tout familier, c'était donc intéressant de le découvrir de par ces jeunes médecins confrontés à de lourdes responsabilités. Le jeu d'acteur est vraiment plaisant, tant dans le film que la série : je vous le recommande, et ça me donne maintenant envie de voir Première Année, sorti plus récemment ; )

I've never been interested in medical series such as ER, but this film put the spotlight on young doctors doing their internship in a hospital and who are given huge responsabilities. It was, in the end, a great way to discover more about this frantic medical environment and it made me want to watch the series inspired by the film (by the same director and who's untitled the same).
Intense, funny and so engaging, I recommand !



AVA
Léa Mysius, 2017. Drame. France.

Pour un premier film, quelle belle surprise
A sa sortie je n'avais pas particulièrement envie de le voir - quelle erreur j'aurais commise si je ne l'avais pas par hasard emprunté à la médiathèque ! Le scénario est original, déroutant et bouleversant, et la jeune actrice qui joue Ava est bluffante dans son rôle d'adolescente impétueuse et téméraire. Un film dur mais si beau

Although its her first film, Lea Mysius built an original, disturbing and upsetting piece of work. Yet, when it came out on big screens I wasn't particularly keen on watching it - I would have been a fool not to do so. This young actress staring Ava is brilliant in her impetuous, dark teen character.
A tough but touching film.




PARVANA

Nora Twomey, 2017. Film d'animation. Irlande / Canada / Luxembourg.

Une histoire émouvante qui témoigne du courage et de l'espoir d'une petite fille afghane se rebellant contre la misogynie d'un gouvernement islamiste pour sauver son père qu'elle aime et admire tant. Bien que je l'aie trouvé assez dur, c'est un beau film d'animation pour faire découvrir aux enfants une autre culture, un autre pays et éveiller aux problématiques des inégalités dans le monde.

I enjoyed this tale of hope and courage about a young girl defying the sexist Islamist government of Afghanistan to save her imprisonned father, a teacher.
A beautiful film about another culture, another country, another history, for grown ups and children.




EX MACHINA
Alex Garland, 2015. Science-fiction. Royaume-Uni.

Un film très beau autant par l'image que par le lieu de tournage. Le sujet de l'intelligence artificielle est traité de manière assez classique mais le scénario n'en reste pas moins fascinant et palpitant.
Seul point de frustration : la fin, si dure

    A beautiful film, with stunning location and photography. The issue of artificial intelligence is not treated in a revolutionary way but the plot is fascinating and tripping.
Only frustrating point : the end 😁



IN THE MOUTH OF MADNESS

John Carpenter, 1995. Horreur. U.S.A.

 Je n'ai pas été complètement séduite par ce film d'horreur que j'ai trouvé peut être un peu trop fantastique à mon goût (dans le sens littéraire du terme), avec des personnages auxquels je n'ai pas réussi à m'attacher et quelques scènes qui ont mal vieilli. Cela reste un très bon film effrayant, qui m'a à vrai dire rappelé les romans Chair de Poule que je lisais quand j'étais au collège, haha.

I wasn't completely seduced by this horror film which probably was too fantastic for me. The characters didn't appeared as very charismatic to me and some scenes look a bit old. It is yet a good frightening film which actually reminded me of those books from the Goosebumps series I read when I was younger.



STILL WALKING

Hirokazu Kore Eda, 2008. Drame. Japon.

Il ne se passe pas grand chose dans ce film centré autour d'un repas de famille, toutefois les personnalités et relations entre personnages se dévoilent progressivement dans ce film à la fois teinté de douceur et d'amertume, subtil et authentique.

Things are going slowly on in this film, but relationships and personnalities progressively unveil in this subtil, authentic bittersweet family drama.



GANGSTER SQUAD

Ruben Fleischer, 2012. Action thriller. U.S.A.

Ce film ne m'a pas tant marquée, et pourtant je me souviens avoir passé un bon moment en le regardant... Divertissant, prenant mais pas bouleversant ;)
C'était la première fois que je voyais Ryan Gosling dans un film et j'ai été surprise par sa voix très fluette ! Une anecdote passionnante, haha.

Not a particularly outstanding film, but pleasant to watch and entertaining.


dimanche 31 mars 2019

Springly Yours, March



   Although I had to keep on studying for my incoming competitive exam all along the month, I took some time to go out as much as possible and enjoy Spring's delights : nice weather and flowers everywhere !
I feel really tired and bored of working on the same things for the third time and I just want to pass that recruitment and try and be a good teacher, for I can feel during my internships and my job as a private French teacher that I love to teach children. This week's my home stretch  before the written exams, I feel prepared and impatient to go through it but that's also what I thought last year so... 

The last few days of March were quite intense and emotionally charged as I took the English teacher's written exams (my plan B) and learned about some very disturbing and saddening news straight after... It's been really hard to stay focused but things seem to settle down a little.

Now I just have to be confident and relaxed about the future...


   Bien que j'aie dû continuer à réviser quotidiennement pour le concours (dernière ligne droite cette semaine !) tout le mois, j'ai tâché de passer le maximum de temps possible en extérieur, à profiter des joies printanières : le beau temps et les fleurs, partout !
J'en ai vraiment marre de bosser les mêmes choses depuis trois ans et j'ai juste envie qu'on me laisse ma chance et d'enfin commencer à enseigner, après des stages en école et un job de prof particulier en français qui me motivent vraiment à persévérer dans cette voie. A ce stade de l'année je me sens préparée et impatiente d'être au concours, mais c'est aussi le sentiment que j'avais l'an dernier donc bon...
De plus, j'ai vécu une semaine (la dernière de mars) particulièrement éprouvante et déstabilisante où j'ai appris une nouvelle des plus angoissantes au sortir des écrits du CAPES d'anglais (que je passais, comme l'an dernier, en roue de secours), pour finalement s'achever de façon rassurante et apaisée. Rien de mieux que des montagnes russes des émotions pour finir le mois en beauté ! 😰

Maintenant, durant ces quelques jours avant les écrits du CRPE, je dois rester confiante et détendue.


Ma tenue le tout premier jour de mars : un étrange mélange de pièces aux styles éclectiques. Je m'étais donné comme contrainte d'associer du camel et du bordeaux après avoir consulté Bloglovin et lu cet article de Kathrine Ottander.


Parc Pasteur

Ma Papeterie♥
Classeur et porte classeur - Sostrene Grene
Cahier spirale (mon fameux carnet de compte ;)) - Hema
"Cahier de rêveries" - Librairie Nouvelle d'Orléans
Agenda - Legami



J'avais découvert ce restaurant en novembre, et j'y suis retournée plusieurs fois depuis, c'est toujours un régal ! Ce mois-ci j'ai testé à deux reprises leur burger du mois à base de chorizo, tomates confites et Ossau Iraty : une tuerie♥ Leur dessert tiramisu-oréo est aussi mon péché mignon !


Mon tout premier bouquet de fleurs (des œillets blancs)
 

Princess Leia
Comme tous les jours je suis allée chercher à l'école le petit garçon de 8 ans dont je m'occupe, sauf que ce jour-là il m'a saluée d'un "t'es bizarre, tu ressembles à la Princesse Leïa" 🤨 Non, j'ai juste le visage rouge sans motif apparent.
Cela m'a fait bien rire, mais moi je l'aimais bien ce look ! Et vous ?

I was fetching this 8 year old boy from school like every day and as soon as he saw me he told me "you look strange, you remind me of Princess Leia", haha.


Mission : traverser Orléans pour récupérer un colis et prendre un milliard de photos sur le chemin 😁
Ce pan de mur est dédié au street art : chaque mois, un nouvel artiste expose son œuvre. J'aime bien celle-ci, avec son style funky et ses couleurs vives et joyeuses.

 
Mission réussie : colis récupéré ! 


Amour et Arbres Fruitiers
Bonnes petites viennoiseries de chez Nadal

Jaune !
J'ai commandé cette jupe à rayures jaunes sur Vinted (c'était le fameux colis qui m'a fait traverser toute la ville, haha), j'ai hâte de la porter aux beaux jours.

|| NADAL ||
Pause goûter chez le pâtissier Nadal avec un délicieux Saint-Honoré au chocolat et un excellent Palet Breton acidulé♥
Seul bémol : manger de si bonnes pâtisseries sur un plateau ce n'est pas très agréable :/


Un Samedi au Soleil
Après l'angoisse et l'incertitude de la fin de semaine, la mauvaise nouvelle s'est finalement avérée moins grave que ce que je redoutais, la bonne nouvelle a suivi et j'ai pu profiter d'un weekend dans la quiétude et sous le soleil avec mon copain !♥ 
J'espère que les prochains jours ne seront pas porteurs de malchance !
 
 
 

Notre samedi soir s'est fini sur une délicieuse pizza !