mardi 9 juin 2020

Series I Watched


Pierre Gambini - Bande originale d'Une Île

Je ne peux pas dire que je sois une passionnée de séries, j'en regarde finalement assez peu et la plupart du temps c'est mon copain qui s'y lance et je le rejoins au cours du premier ou deuxième épisode, intriguée.
En fait, après que la série Girls se soit terminée, j'ai complètement lâché cet univers, en partie parce que les séries ça rend accro et que je ne voulais pas me rajouter cette addiction là ! Et puis j'avais un peu l'impression que je ne trouverai rien qui m'intéresserait autant que Gossip Girl ou Mad Men (quelles références, haha).

Finalement, j'ai peu à peu repris, avec mon copain comme je le disais, et voici une liste plutôt variée des séries qui m'ont marquée ces derniers mois :


ATTACK ON TITANS
Tetsurõ Araki, de 2014 à aujourd'hui. Dark Fantasy. Japon.

Je n'aurais jamais pensé regarder cet anime parce que ce n'est pas un genre qui m'attire, surtout les shonen. Au début, ce n'était l'affaire que de mon copain et je me contentais de regarder un peu ce qu'il se passait par dessus l'écran de mon ordinateur, sur lequel je retouchais gaiement mes photos ou jouais aux sims, inévitablement.
J'ai bien vite posé l'ordi pour me joindre à mon copain et nous avons clairement passé nos soirées d'été à enchaîner les épisodes, trouvent difficilement l'envie d'arrêter face à tant d'action, de mystères, de rebondissements et de maudits épisodes se finissant sur des cliffhangers à n'en plus finir.
Les émotions des personnages sont toujours exprimées de façon extrême, avec maintes introspections, ce qui est assez marrant et déstabilisant quand on a pas l'habitude des séries japonaises (ce qui est donc mon cas) et tout est présenté de façon très épique et dramatique, mais cela ne m'a pas empêché de m'attacher aux personnages et de, finalement, adorer cette série, dont j'attends avec impatience la saison finale !

I would never have thought I'd be watching an anime because this is not my cup of tea, particularly shonen. At first, my boyfriend started to watch it alone and I was just checking what was happenning from time to time while playing the Sims... obviously, I ended up putting my game aside to fully watch the show and we spent our Summer evenings binge-watching the episodes. We never wanted to stop because there was so much action, plot twists and bloody cliffhangers !

A thing that disturbed me, as I'm not used to japanese shows, is the way emotions are over-the-top, with many introspections, but that didn't prevent me from enjoying the characters. In the end, I loved this epic and dramatic series.




THE GOOD PLACE
 Michael Schur, 2016 - 2020. Comédie. Etats-Unis.

J'ai adoré suivre les aventures de ces personnages envoyés au paradis suite à une mort incongrue. Malgré leur défauts, tous sont attachants. Les acteurs sont brillants, les décors sont jolis et colorés et les dialogues plein d'humour. Entre Tahani l'égocentrique et hautaine mondaine et Jason l'immature et naïf faux moine, j'ai beaucoup rigolé !
La fin perd un peu d'attractivité mais je garde un très bon souvenir de cette série comique !

A very funny series with touching characters in spite of their (numerous, for most of them) flaws. Acting was brilliant (how I laughed with naive and immature Jason !) and scenery's beautiful and colourful - an idea of heaven I quite approve, haha.
The end of the final season lost a bit of its appeal to me but still, I spent an awesome time watching this comedy drama.



UNE ÎLE
 Gaia Guasti et Aurélien Molas, 2020. Drame fantastique. France.

Je suis tombée par hasard sur cette superbe mini-série de six épisodes, que j'ai regardée seule à Chartres sur ma petite télé.
J'étais contente de retrouver la ténébreuse Noée Abita (que j'avais découverte dans Ava) à nouveau dans un rôle de personnage en quête d'identité et de découvrir l'envoûtante Leatitia Casta, succube marine qui me faisait froid dans le dos à chacune de ses apparitions (ce regard !).
La série m'a effectivement donné quelques frissons et m'a tenue en haleine jusqu'au bout, dénouant ses mystères à la manière d'un polar.

I came accross this French mini-series while watching Arte on my TV in Chartres. 
I was really surprised and happy to see again the dark, mysterious and talented Noée Abita (a young actress I had discovered in Ava) playing a young woman in quest of her identity. The spellbinding Leatitia Casta, as a sea succubus, gave me the chills every time her cold eyes turned towards me.
Indeed it was a thrilling series, which kept suspense in the whole time like a good crime film.





CHERNOBYL

Craig Mazin, 2019. Drame historique. Etats-Unis - Royaume-Uni.

La (mini-)série qui m'a le plus marquée, tant pour le sujet qu'elle traite que la façon dont il a été traité, avec gravité et réalisme, dans une certaine mesure évidemment puisqu'il s'agit d'une série historique romancée et non pas d'un documentaire.
Je n'ai pas connu la catastrophe de Chernobyl puisque je n'étais pas née à l'époque des faits et j'en avais seulement mais souvent entendu parler sans vraiment m'être renseignée à ce propos... Je dois dire que cette reconstitution scénarisée était glaçante, stressante et bouleversante et qu'elle m'a amenée à lire quantité d'articles sur le sujet parce que je n'arrivais pas à passer à autre chose et que je voulais en savoir plus.
La série m'a tellement imprégnée et choquée que quand je sortais de chez moi après avoir vu un épisode, j'avais l'impression d'être dans un monde post-apocalyptique où l'air était dangereux et je me suis même retrouvée paralysée, la bouche déformée telle le Cri de Munch et en larmes sans m'en rendre compte pendant plusieurs secondes face aux images insoutenables d'un épisode.
Si vous êtes, comme moi, très sensible, je préfère vous prévenir ! Cela ne m'a cependant absolument empêché de trouver cette série brillante et le jeu d'acteur excellent.

J'ai toutefois regretté que les acteurs ne soient pas ukrainiens, ce qui aurait apporté plus d'authenticité à la série, même si c'est une production britannico-américaine.


Unsurprisingly, this historical mini-series affected me a lot. How not to feel disturbed by its topic when you know it has truly happened ?
I wasn't born when the Chernobyl catastrophe occured and I had only heard but never read anything about it. As soon as I started the show, I felt an urge to know exactly what had happened and how it happened so I read a lot of articles to better understand the complexities of the situation, and also the series. Of course it's not a documentary but more of a screenplayed reconsitution. Yet, it's very realistic and utterly stressful.
I was so upset and pervaded by the series that I couldn't just return to normal after watching an episode : when I went outside, I had this strange feeling that the air was dangerous just like in a post-apocalyptic world. Actually one of them put me in a state of complete shock : paralysed and crying without even realising it for a minute... So if you're as sensitive as I am, here's a warning ! Nevertheless, it absolutely didn't prevent from finding this series brilliant, with excellent acting.

I only regret that the cast was American and not Ukrainian, which would have added more authenticity, even though the production's Anglo-American.





THREE GIRLS
Nicole Taylor, 2017. Drame basé sur des faits réels. Royaume-Uni.

Là encore je suis tombée par hasard sur cette mini-série diffusée par Arte. Basée sur de sordides faits réels, la série retrace le calvaire vécu par trois adolescentes se retrouvant entraînées malgré elles dans un réseau de prostitution enfantine.
On observe alors une jeunesse qui semble paumée, dans un milieu social précaire où l'absence de communication se mêle à la honte et au déni. En parallèle, on admire le dévouement d'une travailleuse sociale qui va tout faire pour aider et accélérer l'enquête menée par une police complètement apathique, révoltante d'indifférence.

Le jeu d'acteur est très crédible - on a l'impression que les trois jeunes actrices sont les véritables victimes -  mais la série manque un peu de dynamisme et d'émotions pour accrocher le spectateur. Ceci dit, vu le sujet, ce n'était pas forcément utile.

This dramatic mini-series relates the true story of three teenagers finding herselves victims of a pedophile prostitution ring in their own town. 
We face a visibly lost and powerless youth in a precarious social background where the lack of communication is merging with shame and denial. We concurrently admire the devotion of a social worker fighting to help the girls and hasten the investigations led by an apathetic and indifferent police.

Acting's really credible which gives you the impression that the three actresses were the actual victims. The whole series lacks a bit of  dynamism and emotions to fully catch the viewer's attention but considering the subject, simplicity probably was a good option.


STRANGER THINGS
The Duffer Brothers, de 2016 à aujourd'hui. Drame de science-fiction/horreur. Etats-Unis.

J'ai totalement accroché à l'univers sombre de cette passionnante série qui vous donnera sans doute quelques frissons, et j'attends avec impatience la prochaine saison ! 
J'ai particulièrement aimé le fond politique / critique de la série lié aux événements surnaturels qui se produisent.
Les fans des années 80 apprécieront la retranscription de cette époque dans les looks et les références culturelles (entre autre), qui d'ailleurs apportent un peu de couleur et de gaieté à une obscure situation. 

I loved watching this fascinating series which will probably send shivers down your spine from time to time... I particularly appreciated the political and critical background linked to the supernatural events occuring in this small town. 
80's fans will enjoy the retranscription of this era through outfits and cultural references, adding, by the way, a touch of colour and joy to this very dark series.
Can't wait for the next season to come out !



SCHITT'S CREEK 
Eugene & Daniel Levy, 2015 à aujourd'hui. Comédie. Canada.

J'ai très vite accroché à cette comédie sur une famille déchue et ruinée qui se retrouve à vivre du jour au lendemain dans le motel miteux d'un village un peu paumé où l'allure excentrique des quatre nouveaux pauvres dénote complètement avec la simplicité voire la vulgarité de certains habitants...
Les personnages sont attachants malgré leurs énormes défauts. On le voit évoluer sur six saisons (enfin certains évoluent plus que d'autres haha) et personnellement je rigole beaucoup. Il y a plein de choses pas du tout réalistes (genre les habitants de la ville sont toujours partout et on leur découvre un métier ou une passion sans explication du jour au lendemain haha) mais c'est clairement une série qui se regarde avec légèreté, une série qui donne le sourire, tout simplement.

I love watching this very funny show (what I'm still currently doing) about an excentric ruined family ending up in the shabby roaside motel of a 
The characters are really appealing in spite of their huge flaws, but the interesting thing is that you actually see them evolving all along the seasons (well, some of them evolve more than others haha). The serie's not realistic at all (I just don't get why or how all the inhabitants of this small town get to be everywhere, discovering new passions or suddenly having a job you didn't know about) but it is clearly a show to watch if you want to disconnect from reality and laugh, simply and lightly.



Il y a d'autres séries que j'envisage de regarder à l'occasion (peut-être cet été) comme Dark, The Handmaid's Tale ou Westworld (je connais déjà la série car mon copain l'a regardée mais je n'ai pas vraiment suivi). Je sais qu'il y a un milliard de séries génialissimes alors n'hésitez pas à me recommander vos préférées même si elles sont "vieilles" ! : )
Et sinon, je n'ai pas Netflix donc ne soyez pas trop sectaires haha !

Qu'avez-vous pensé de cette sélection ? Quelles sont vos suggestions ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Feel free to share your opinion about this post or ask me anything !
I'll be glad to answer and have a look at your blog ;) xx