jeudi 26 mars 2020

Mes Lectures Favorites 5


Betty Davis - Anti Love Song


Chers lecteurs, je continue à vous présenter les livres qui m'ont marquée ces derniers mois. Aujourd'hui c'est une liste un peu spéciale puisqu'on sort de mes habituels romans classiques avec une bande-dessinée, un roman de jeunesse (grand classique certes) et un essai !
Je ne vous présente que trois œuvres à la fois car ce genre d'article me prend du temps à écrire et je ne voudrais pas gâcher mon plaisir en me forçant à écrire plus et préfère me concentrer sur ce que j'ai ressenti en découvrant chacun de ces livres.
Trois livres par article c'est aussi à l'image de ma fréquence de lecture assez sporadique haha : j'adore lire, mais pas n'importe quand.


Culottées (Tomes 1 et 2)
Des femmes qui ne font que ce qu'elles veulent
 Pénélope Bagieu, 2016-2017. Bande-dessinée féministe, historique et humoristique. France.

Le sujet : histoires de femmes qui ont marqué l'Histoire (sans être forcément connues de tous, si vous voyez ce que je veux dire...) ou la Culture. Des femmes impétueuses, courageuses, inspirantes et qui méritent autant de faire parler d'elles que leurs homologues masculins.

Mon avis : Quelle formidable découverte que cette série d'albums ! Je les voyais depuis longtemps en librairie puis je les ai empruntés à la médiathèque d'Orléans l'été dernier. J'ai adoré. Chaque histoire m'a passionnée, et j'aurais voulu qu'il y ait des tomes à l'infini ! Au delà des informations intéressantes que l'on apprend sur ces femmes, j'ai apprécié l'ironie et le répondant contenus dans certaines bulles, ainsi que les illustrations que je trouve très belles.

Ce sont clairement des ouvrages que j'aurai très vite dans ma bibliothèque


Mention spéciale à l'électrique Betty Davis, que j'ai découverte dans les Culottées !♥♥♥


Peter and Wendy
J.M. Barrie, 1911. Roman de jeunesse fantastique. Royaume-Uni.

L'histoire : les aventures à la fois merveilleuses et périlleuses de Wendy et ses frères au Pays Imaginaire, entraînés par le facétieux et arrogant Peter Pan, un orphelin qui refuse de grandir et mène son monde comme il l'entend.

Mon avis : depuis mon enfance je connaissais cette histoire, notamment par le biais de l'adaptation Disney dont je parlerai après. C'est en faisant étudier un extrait du roman à mes CM1 que j'ai eu envie de le lire, ne l'ayant jamais fait auparavant. J'ai évidemment choisi la version originale... et une jolie couverture illustrée qui est celle que je tiens dans ma main !
J'ai adoré découvrir la psychologie des personnages et notamment celle de Peter Pan qui est la plus fascinante et la plus déconcertante, à mon sens. C'est un garçon à la fois touchant et égoïste qui peut se montrer cruel et insensible, contrairement à la douce mais courageuse Wendy qui fait preuve de maturité, de patience et d'empathie malgré le comportement parfois malveillant ou irresponsable des autres personnages.
J'ai aussi été fascinée par les descriptions du Pays Imaginaire en lui-même, réglé comme une horloge et finalement moins insouciant qu'il n'y paraît. La question de la mort et du temps qui passe est omniprésente même si elle est fortement euphémisée (cela reste un livre pour enfant) et j'ai franchement trouvé que c'était une histoire dure, assez triste, à l'image du monde dans lequel évolue Peter et les enfants perdus.

L'adaptation cinématographique : honnêtement j'en ai très peu de souvenirs car je l'ai vu quand j'étais enfant mais je pense pouvoir dire que le film d'animation Disney est une version très édulcorée du roman. Les personnages y perdent en profondeur (alors que le roman est très explicite sur la personnalité de ces derniers), le Pays Imaginaire ne semble pas autant être une allégorie de la mort comme je l'ai dit plus haut, et un détail qui pourrait paraître insignifiant mais qui m'a tout de même marqué : la Fée Clochette est décrite comme ayant de l'embonpoint, ce qui n'est clairement pas le cas de son avatar Disney !
Peut-être faudrait-il que je le revoie pour me faire un avis plus neuf ?

 


Sorcières
Mona Chollet, 2018. Essai philosophique et sociétal. Suisse.

Le sujet : l'auteure s'intéresse aux chasses aux sorcières qui ont eu lieu dans le monde et les compare aux injustices et répressions que subissent les femmes aujourd'hui, analysant nos propres réflexes et nos choix, sans jugement.

   Mon avis : C'était la première fois que je lisais un essai (tout du moins en entier et pour mon plaisir personnel) et je dois dire que j'étais fière de sortir de ma zone de confort que sont les romans, les récits de fiction.
Le sujet m'intéressait car on a beaucoup entendu parler des sorcières ces derniers temps (vagues tendances de mode ésotérique et passion pour l'astrologie devenant soudain très visible), ce qui m'a fait réaliser que je n'y connaissais rien à ces créatures mystiques qui sont en fait bien souvent des femmes "ordinaires" dans le sens où leur seule magie est leur courage et leur décalage face aux normes sociétales
 La réflexion menée par Mona Chollet m'a semblée tout à fait captivante, engagée sans être manichéenne ou moralisatrice, ce qui est très appréciable à mon sens, et j'ai trouvé que les connexions entre chasse aux sorcières et statut de la femme dans notre société actuelle étaient faites avec subtilité et grand renfort de documentation passionnante.

Un ouvrage digne d'intérêt pour toute personne qui aime la sociologie et l'histoire.


Quelles sont vos dernières lectures ? Connaissez-vous les œuvres dont je vous parle aujourd'hui ?

2 commentaires:

  1. Marion Midnight1 avril 2020 à 15:00

    J'aime ton analyse de Peter Pan! Je l'ai trouvé très triste et déconcertant aussi. Je suis curieuse de savoir quelles illustrations étaient présentent dans ton édition?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire Marion♥ Mon livre n'est pas illustré ! Juste une jolie couverture ;)

      Supprimer

Feel free to share your opinion about this post or ask me anything !
I'll be glad to answer and have a look at your blog ;) xx