mercredi 19 septembre 2018

Get To Know... Atsuka




Si vous suivez ce blog depuis plusieurs années, ce visage enfantin aux allures elfiques encadré de cheveux de jais ne vous est pas inconnu.
J'ai rencontré Atsuka il y a cinq ans, sur les bancs de la fac. Frêle créature vivant dans un monde parallèle, son caractère réservé et son style atypique avaient à l'époque suscité ma curiosité et mon envie de connaître un peu mieux cette jeune personne, dont j'admire la force... et le sourire paisible !

Finalement, si j'ai eu l'occasion de la photographier à plusieurs reprises, pour mon plus grand plaisir, j'ai appris beaucoup sur sa personnalité à travers le petit questionnaire que voici :



Elodie, alias Atsuka. 23 ans. Bordeaux.

Signe : Vierge

Fleur : Pensée

Couleur : bleu clair

Caractère : altruiste, souriante, caractérielle, lunatique, rêveuse, gourmande.


Son surnom, Atsuka... c'était le nom d'un personnage qu'elle avait imaginé quand elle était toute petite, en jouant avec sa sœur (♥)

Destinations rêvées : la Grèce et le Canada

Sa saison : le printemps


Un compliment qui l'agace : "t'es une fille et t'es pas nulle aux jeux-vidéos, wow !" ... 

Ce qui lui donne le sourire au quotidien : "un rien suffit à me faire sourire, même quand je suis de mauvaise humeur (je suis aussi très bon public en général)".


   Elle aime : rire, les cheveux violets, les jeux vidéos, le chocolat, Doctor Who, la psychologie, avoir de looongs ongles, le riz au curry, Jonathan Young, l'éducation, le thé, porter du noir, la nature, aider les autres, écouter du métal, Game Of Thrones, le jus de pomme...

Son animal : la loutre


Parfum de glace favori : vanille

Un samedi soir, on peut la trouver... chez elle, devant son PC !


Un film qui l'a marquée : La Ligne Verte

Sa décoration intérieure idéale : plein de figurines ou plein de plantes vertes !

Elle n'aime pas :
- les personnes hautaines, condescendantes
- les fruits
- ceux qui prétendent avoir des valeurs et qui ne les respectent pas


Son style : on la qualifie souvent de "gothique" mais elle ne se voit pas comme tel (et je suis bien d'accord !)... un mélange d'inspirations underground, mystique et rétro ?

 

Le métier qu'elle rêve de faire : éducatrice spécialisée

La pièce phare de sa garde-robe : une petite jupe noire simple

Ses personnages de jeux vidéos préférés : Evelynn de League of Legends et Sébille de Divinity Original Sin 2 ("deux belles assassines").

mercredi 12 septembre 2018

Disorientated





Désorientée
Tel le jeu de lignes brisées qui composent l'ensemble architectural du FRAC (Fonds Régionaux d'Art Contemporain), un lieu d'exposition se trouvant à deux pas de mon nouvel appartement, à Orléans.

C'est aussi ce que je ressens en ce moment : une perte de repères. Quitter Bordeaux, emménager dans une ville inconnue, loin de ma région... mais surtout, quitter le monde des études et ne pas avoir de travail

J'ai toujours connu septembre comme le mois de ma rentrée des classes. Bien qu'au collège chaque rentrée suscitait en moi l'angoisse de me retrouver seule une année de plus, j'ai toujours aimé cette période de l'année (pas autant que les vacances mais tout de même) : un mois plein de promesses, de nouveauté et d'enthousiasme. 

Maintenant que mes études sont derrière moi, je n'ai d'autre choix que de chercher un travail si je veux pouvoir vivre sans dépendre de mes proches, et enrichir mon expérience professionnelle en vue de repasser le concours de professeure des écoles. Mais tout avance si lentement... 

Ainsi ce mois de septembre ne ressemble en rien aux vingt derniers de ma vie, et c'est franchement désorientant.

Tout cela pour justifier ma tête sur les photos, car je n'avais pas l'air très en forme ! Pour tout vous avouer, j'attendais avec impatience de venir prendre ces photos en ce lieu, et un jour où nous partions (mon copain et moi) pour les faire, j'avais une super coiffure dont j'étais très fière (pour une fois !), cependant un imprévu nous a obligé à annuler... et lorsque nous y sommes allés pour de bon, ma coiffure n'a absolument pas tenu et j'ai essayé de réparer les dégâts en vain. La grosse déception.

Voilà, je me trouve donc moche et je ne suis pas vraiment satisfaite de ces portraits, mais peut-être serez vous plus indulgents que moi et apprécierez cet ensemble noir au col brodé de perles  ainsi que le décor qui a servi aux photos. 

Quel est votre avis ?



Bonus déprime :

Top - Vila
Skirt - Pull & Bear
Sandals - Eram (Vinted)

samedi 8 septembre 2018

Latest Movies Watched XXI


The Black Keys - She's Long Gone


La fin du mois d'août a été plutôt prolifique en terme de films regardés car après notre emménagement, j'avais bien plus la tête à me plonger hors de mes soucis du quotidien et me laisser emporter par la magie du cinéma ;)
Mes choix ont été essentiellement basés sur ma très longue liste de films à voir que je prend le plus grand plaisir à compléter et modifier lorsqu'un film est vu, hihi !
Je vous laisse donc découvrir cette sélection ; n'hésitez pas à m'envoyer vos suggestions et avis sur ces films :)


LA PISCINE
Jacques Deray, 1969. Drame. France - Italie.

I absolutely loved this film with a wonderful casting : Jane Birkin as a nymphet, Alain Delon as a failed writer & Romy Schneider as the femme fatale ♥ 
Fascinating, touching, sensual and beautiful... The Swimming Pool is one of the cultest French film of the 60-70's period. Its main themes are sexual jealousy, love and temptations, but it's a also a crime film.

Après avoir vu Swimming Pool (dont je vous parle ici), j'avais en tête de regarder le film dont il était inspiré, le tout premier, le fameux : La Piscine
Lieu de toutes les tentations dans ce drame amoureux et policier, les scènes qui se nouent autour de la grande piscine de cette villa tropézienne font apparaître l'élégante Romy Schneider en femme fatale, la mystérieuse Jane Birkin en femme enfant et Alain Delon en écrivain raté torturé (et aussi, le méchant monsieur de l'histoire que je n'aime pas, mouahaha). 
C'était la première fois que je voyais Delon et Schneider au cinéma et je dois dire que leur jeu d'acteur m'a beaucoup plu !
Un casting de rêve, mais pas seulement : j'ai trouvé la relation entre chaque personnage fascinante, tensions, amour, jalousies et détachement se mêlant parfaitement.
Gros coup de cœur♥



THE BEGUILED
Sofia Coppola, 2017. Drama. U.S.A.

   Comme je l'avais prévu, j'ai regardé la version de Coppola après avoir vu celle de Don Siegel, qui m'avait beaucoup déçue pour sa représentation misogyne des femmes et sa maladresse dans le scénario. 
Je n'en avais lu que des avis défavorables, et pourtant j'ai adoré cette adaptation, que j'ai trouvé magnifique dans sa photographie, son choix de décors et costumes. L'histoire était captivante et crédible, le jeu d'acteur très juste.
Toutefois il est regrettable que Sofia ait décidé de supprimer le personnage de la domestique noire, au caractère fort et bien présent dans les relations avec le corporal, surtout pour un film basé dans le Sud des Etats-Unis...

   After having watched the 1971 version, I can say Coppola's version is by far my favourite. The plot and the evolution between the character's relations is credible and captivating. Actors all play their part wonderfully and as always in Coppola's work, photography is superb. But if the first adaptation of The Beguiled was awkward in its plot and misogynistic in its representation of women, this one has the flaw of simply erasing the strong black female character represented by the black servant of the house...



THE MESSENGER : THE STORY OF JOAN OF ARC
Luc Besson, 1999. Film historique. France - République Tchèque.

   Ce film sur Jeanne d'Arc était resté un traumatisme d'enfance car je l'avais vue seule chez moi alors que je devais avoir 7 ans... et vous comprendrez que l'une des premières scènes ait été particulièrement choquante pour moi à l'époque (et elle l'est toujours aujourd'hui). 
Sinon, vous vous douterez que mon emménagement à Orléans a influencé le choix de ce film, puisque dans cette ville, Jeanne d'Arc est une héroïne célébrée partout dans la ville (elle a délivré la ville des Anglais en 1429). 
C'est une belle adaptation d'un fait historique assez incroyable qui a marqué l'Histoire de France. Certains passages sont un peu... niais et pas très bien réalisés / joués, mais dans l'ensemble, un film que je conseille !

Since I moved to Orléans I hear the name Joan of Arc every day so I was bound to watch this film again. I had seen it on my own when I was 7 and it had stayed a trauma somewhere in my mind because of one violent scene and of course the tragic death of this French heroin
16 years ago, I can say I really enjoyed this adaptation of a famous historical chapter.
I wonder how it is told in English History classes...



BOYHOOD
Richard Linklater, 2014. Chronique familiale. U.S.A.

La vie et l'évolution d'une famille américaine filmée durant 12 ans. Au-delà de l'expérience de tournage originale qui apporte une certaine authenticité aux relations et caractère de chaque personnage, j'ai beaucoup apprécié ce film touchant et drôle.

The life and evolution of an american family filmed during 12 years. Beyond the original experience of filming which brings a certain authenticity to the relations between the characters and their personnality, I really enjoyed this touching and funny film.


A HISTORY OF VIOLENCE
David Cronenberg, 2005. Thriller. U.S.A - Germany.

   Le quotidien bien rangé d'un père de famille épanoui se voit bouleversé par une agression commise sur son lieu de travail. Une histoire de violence, mais aussi de vérité...
Je suis restée un peu sur ma faim avec la fin de ce film, mais je l'ai trouvé stressant et captivant comme un bon thriller !

I was a bit frustrated by the end of this thriller and I have to admit I expected something much more violent (like Sin City or else I guess...) but still, I was captivated and under pressure all along so it's quite positive in the end ;) 


DRAG ME TO HELL
Sam Raimi, 2009. Supernatural horror film. U.S.A.

 Mon copain avait lancé ce film alors que j'étais occupée à autre chose et j'ai rapidement fini à côté de lui, le visage caché derrière un coussin parce que j'avais peur, haha. Un bon film d'horreur surnaturel pas trop vulgaire, plutôt réussi.
Idéal pour une soirée frissons et pop corn ;)

My boyfriend had started this film while I was busy elsewhere but I ended up besides him, my face partly hidden behind a pillow because I was fucking scared ! A good thrilling movie.

mercredi 5 septembre 2018

I'm In A Mood For Love





   Mon tout premier look shooté à Orléans ! Toujours en vacances, je vous présente cette tenue qui fleure encore bon l'été (bien qu'ici les températures changent radicalement un jour sur deux : je vous l'ai dit, c'est le NORD !). 
Rose et bleu, mon combo couleur préféré pour un style rétro régressif, avec l'accessoire idéal pour rappeler l'enfance : mon petit sac brique de lait !♥
Si je le préfère en déco chez moi plutôt que le porter, ce jour-là j'ai eu l'idée de l'embarquer en promenade pour y mettre mon téléphone, et il s'est finalement avéré très pratique
J'aimerais tellement ne pouvoir sortir qu'avec un tout petit sac léger comme lui... mais l'appareil photo prend trop de place !

Et vous, vous êtes plutôt grand ou petit sac ? ;)


Top (playsuit) - Pepaloves
Skirt - Zaful
Milk bag - Pepaloves
Sandals - New Look