mercredi 30 novembre 2016

Latest Movies Seen V




    Chers lecteurs, on se retrouve pour une nouvelle sélection de films que j'ai visionnés et qui' m'ont marquée récemment.
LA découverte de ces dernières semaines, c'est Woody Allen, dont je n'avais vu que Blue Jasmine. Je me suis plongée dans deux de ses plus anciens films, et révélation: je crois que je suis fan de ce réalisateur/acteur ! Je craignais le côté bobo-ennuyeux de ces films, et au final, j'ai beaucoup ri de la sincérité, maladresse et déséquilibre de ces personnages (y compris lui-même).

J'ai donc très envie de parcourir le reste de sa filmographie, mais en attendant je vous laisse découvrir six films aux univers plus ou moins différents, de la comédie romantique au thriller, en passant par un film sur le monde de la cuisine !

   Et n'oubliez pas, les suggestions sont bienvenues, ainsi que tout commentaire sur les films ! ;)


Today I'd like to present you six of the latest films I've watched and loved. 
My main crush has been Woody Allen and two of his oldest works: I feared something boring and too intellectual, but actually, it's a lot of humour, drama and irony. I just love the freshness and awkwardness of his characters.

So I let you read about these films and tell me whether you've seen them or not and don't hesitate to make suggestions !



MANHATTAN 
Woody Allen, 1979. Comedy.

Si la référence ne vous est pas flagrante avec la capture ci-dessus, laissez-moi vous expliquer: ce film dresse un brillant parallèle avec Lolita (encore plus outrageante compte tenu des accusations portées à Woody).
Mais cette comédie dramatique parle avant tout de la cruauté et de l'injustice des relations amoureuses dans un milieu culturel quelque peu élitiste de Manhattan, le tout traité avec humour et ironie.


"Somewhere Nabokov is smiling if you know what I mean..."


If the pictural reference wasn't obvious enough for you, let me clear it out: this film draws a brilliant parallel with Lolita (what is even more outrageous considering the charges laid to Woody).
But Manhattan is above all a faithful love story between a man and its city, an ironic film talking about the cruelty and unfairness of love affairs in a cultivated and quite snobbish social standing. 



THE GAME 
 David Fincher, 1997. Thriller.

If you're feeling like watching a film that will hold your breath all along, then go for The Game
A bored and boring wealthy man (brilliant Michael Douglas) who seems to suffer from a tortured past gets trapped in a creepy and dangerous sort of game offered by a mysterious society.
Fincher knows how to play with our minds, and after having loved Fight Club and Gone Girl, I'm really eager to watch his other famous films such as Seven or Zodiac.


Si vous êtes d'humeur à regarder le genre de film qui vous tient en haleine tout le long, The Game est ce qu'il vous faut !
Un milliardaire arrogant, ennuyeux et nostalgique (joué par le brillant et charismatique Michael Douglas), se retrouve piégé dans une sorte de jeu infernal à la fois lugubre et dangereux mis en place par une mystérieuse société.
Fincher sait jouer avec les émotions de ses spectateurs, et après avoir adoré Fight Club et Gone Girl, j'ai hâte de regarder ces autres films tels que Seven ou Zodiac.



ANNIE HALL 
Woody Allen, Comédie. 1977.

J'ai donc commencé par regarder Annie Hall, pleine d'a priori sur le réalisateur, et finalement, j'ai adoré la fraîcheur de ce film, l'humour décalé et tous ces personnages improbables à la fois drôles et touchants. On y retrouve le milieu élitiste new-yorkais cher à Woody Allen, mais dépeint là encore avec ironie.
Personnellement, certaines scènes et répliques m'ont bien fait rire, je vous le conseille vivement si vous avez envie de vous détendre ! 


Annie Hall was the first Allen's film I watched after Blue Jasmine, and I was agreeably surprised for I laughed all along ! The characters are sometimes so unlikely, always awkward, funny and touching. The elitist New-York background is still present but it's depicted with an impetuous irony.






STEALING BEAUTY
Bernardo Bertolucci, 1996. Drame. 


   Le film à peine lancé, je me suis dit qu'il valait le coup pour plusieurs raisons: la bande-son géniale (voir la musique en début d'article), la beauté de Liv Tyler (que j'ai réellement découverte dans ce film) et l'esthétique générale du film, qui se déroule en été, dans la luxuriante campagne toscane. Il en ressort un climat assez doux et sensuel qui réveille une légère tension tout au long du film...
Je dirais qu'il est à voir pour toutes les raisons mentionnées çi-haut plus que pour l'histoire en elle-même, qui m'a finalement parue assez secondaire.


This film has to be watched for three reasons, to me: the amazing soundtrack, young Liv Tyler's beauty and the general aesthetic of the film, set in a lush and sunny Italian countryside. I felt a certain tension all along, emerging from the sweet and sensual atmosphere. 
The story in itself appeared quite secondary to me. 





EYES WIDE SHUT 
Stanley Kubrick, 1999. Thriller.


Ce film était depuis très longtemps sur ma liste, et bien que je n'apprécie pas particulièrement Tom Cruise (c'est physique) ni Nicole Kidman, le scénario est tout de même intriguant et perturbant.
J'en reste un peu perplexe, comme avec Orange Méchanique: certaines scènes m'auront marquée à vie, je dirais que j'ai plutôt bien aimé, mais je ne sais pas trop pourquoi. Et personnellement, j'ai du mal à apprécier un film quand je ne sais pas où il va.
 J'attends donc vos retours ! :)


This film was on my list for so long, and though I'm not a fan of Cruise and Kidman, the script is quite intriguing and disturbing.
I feel a bit puzzled, just like with Clockwork Orange: there are some scenes you can never forget, I don't know why I liked the film and I still don't know where it was supposed to go... so, I'm waiting for your returns !



CHEF
Jon Favreau, 2014. Comédie.


   Voilà un film plein de bons sentiments qui parle d'un sujet qui nous anime tous: manger ! Sérieusement, ce film n'est pas tant à voir pour le scénario (vraiment guimauve), mais pour ses scènes de cuisine follement appétissante, saine, locale et colorée ! ♥
L'histoire est tout de même plutôt marrante et positive, ça fait du bien ;)
Merci à Laura de m'avoir fait découvrir ce film !
Dernier conseil: à ne pas visionner si vous avez faim, à moins d'avoir à disposition les ingrédients pour faire tout comme le chef, hehe.


   A feel-good movie about the number one topic we all love to talk, think about (or is it just in France ?): food. If the story is quite simplistic and corny (yet funny and cute), but just watch it for its cooking scenes: healthy, local, colorful and totally mouth-watering !♥
Just don't watch it if you're hungry ;)


Désolée pour les végétarien(ne)s !

xxx


4 commentaires:

  1. J'aime beaucoup Woody Allen ! J'ai eu la chance de l'étudier en cours de cinéma et je ne me suis pas forcé pour regarder les 3/4 de ses films ! Parmi les coups de coeur, dans les anciens je te recommande La Rose Pourpre du Caire, sur une femme qui se retrouve à traverser l'écran de cinéma pour rejoindre son idôle. Zelig qui est un faux-documentaire que j'ai trouvé hilarant. Ensuite Tout le monde dit I love you, parce que j'adore les comédies-musicales (et en plus y a Drew Barrymore). Et dans les récents Magic in the Moonlight (dans les années 20 avec Emma Stone et Colin Firth) et Midnight in Paris sont tous les deux magiques ! Mention spéciale à Whatever Works qui est aussi drôle que subversif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je note tes films, merci pour ton avis ! En revanche j'ai vraiment une aversion pour les comédies musicales dont je ne suis pas sûre d'accrocher à Tout le Monde Dit I Love You...

      Supprimer
  2. Je n'ai vu aucun des films dont tu parlais. Mais j' en ai vu quelques uns de woody Allen. Et je les trouve trop similaires. Il se repose toujours sur le même genre. Et je m'ennuie de plus en plus à chaque film. Et puis je n'apprécie vraiment pas le fait que malgré ses soucis avec la justice il puisse tranquillement continuer comme si de rien n'étais. Cela me met hors de moi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ton point de vue, mais personnellement je préfère dissocier la vie privée de ces personnes de leurs œuvres, car cela voudrait dire bannir une bonne partie du hip-hop que j'écoute et tous les films de Polanski...
      Merci pour ton commentaire en tout cas ! :)

      Supprimer

Feel free to share your opinion about this post or ask me anything !
I'll be glad to answer and have a look at your blog ;) xx